Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Ville et campagne de Fréjus romaine

 | 
Pierre Excoffon

Deuxième partie : analyses et études

Chapitre 2. Minéraux lourds

Michel Dubar

Texte intégral

1. Préparation des échantillons

1Les sédiments sont tamisés en recueillant les fractions 50-125 µ et 125-315 µ. Chaque fraction est nettoyée par l’acide chlorhydrique bouillant. La décantation sur le bromoforme permet de recueillir les minéraux lourds (d> 2,89) et d’écarter les minéraux légers (quartz, feldspaths, micas). Les minéraux lourds sont montés entre lames et lamelles dans le Beaume de Canada.

2. Observation et détermination au microscope polarisant

2Les deux fractions séparées sont observées et déterminées (fig. 259). Le comptage a été fait sur la fraction 50-125 µ.

3Au total, 15 espèces minérales ont été déterminées (tab. 12). Ce sont toutes des minéraux du socle qui se scindent en deux groupes essentiels :

  1. Des minéraux du métamorphisme : staurotide, disthène, andalousite,

  2. Des minéraux des roches éruptives (granit), en particulier le sphène.

4Plusieurs espèces minérales sont en fait présentes dans les roches métamorphiques et dans les roches éruptives.

5On note aussi la présence d’augite verte qui est un minéral volcanique provenant des mugéarites du Reyran.

Fig. 259.  échantillon vu au microscope géologique (lumière polarisée, non analysée) montrant l’abondance de la Hornblende (H), des Zircons (Z), du Grenat (G) et de la Staurotide (St).

Fig. 259.   échantillon vu au microscope géologique (lumière polarisée, non analysée) montrant l’abondance de la Hornblende (H), des Zircons (Z), du Grenat (G) et de la Staurotide (St).

3. Essai d’interprétation

6Deux rivières principales participent à l’apport alluvial : l’Argens et le Reyran. Le gisement se situe à l’aval de la confluence de ces deux rivières.

7L’Argens draine le rebord nord des Maures et aussi le Tanneron occidental. De vastes terrains du socle sont traversés, prioritairement des granits (unités du Plan de la Tour, granits du Rouet) mais les roches métamorphiques sont aussi très abondantes : gneiss des unités de la Garde-Freinet et de Bormes-les-Mimosas, amphibolites des Arcs.

8En revanche, on peut dire que le Reyran draine presque exclusivement des terrains métamorphiques (et migmatitiques) et des terrains sédimentaires (grès carbonifères, grès permiens). Les ryolithes de l’aval du bassin ne fournissent que peu de minéraux lourds.

9En somme, en première approche, la distinction Argens/Reyran se fera essentiellement par l’abondance relative de staurotides et autres minéraux du métamorphisme dans le cortège du Reyran. En ce sens, l’échantillon #598 pauvre en staurotides se distingue des autres échantillons. De plus, l’abondance de sphènes (minéral des granits) milite en faveur d’un apport dominant de l’Argens pour cet échantillon. Les autres échantillons montrent une homogénéité globale. Seuls quelques détails les distinguent les uns des autres, en particulier la présence d’augites volcaniques (mugéarite du Reyran).

10En conclusion, il ressort que les alluvions étudiés reflètent bien sûr une double provenance Reyran/Argens, sur la base de ce qui a été montré précédemment (Bellaiche 1969). La distinction de l’échantillon #598 résulte peut-être globalement d’une crue de l’Argens ou de l’étiage du Reyran. La contribution du Reyran en matière détritique semble très importante dans le régime normal de la pluviométrie régionale.

Tab. 12.  Espèces minérales.

Tab. 12.  Espèces minérales.

Table des illustrations

Titre Fig. 259.  échantillon vu au microscope géologique (lumière polarisée, non analysée) montrant l’abondance de la Hornblende (H), des Zircons (Z), du Grenat (G) et de la Staurotide (St).
URL http://books.openedition.org/pccj/docannexe/image/1201/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 116k
Titre Tab. 12.  Espèces minérales.
URL http://books.openedition.org/pccj/docannexe/image/1201/img-2.png
Fichier image/png, 44k

Auteur

CEPAM/CNRS

© Publications du Centre Camille Jullian, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access