Version classiqueVersion mobile

L’idée de l’Europe

 | 
Rotraud von Kulessa
, 
Catriona Seth

66. L’Europe et l’Afrique

Texte intégral

1 Les propos du correspondant fictif imaginé par Cadalso sont de nature à provoquer l’incompréhension chez nombre de ses compatriotes au moment où son livre paraît. Il énonce pourtant des vérités : dans des sociétés autres, comme celle du Maroc, une place importante est accordée, dans la pédagogie, à des aspects essentiels trop souvent négligés par les éducateurs de l’aristocratie européenne du temps.

Célèbre médaillon anti-esclavagiste dessiné par Josiah Wedgwood, vers 1787i.

Lettre XLII. De Nuño à Ben-Beley

2Par les nouvelles que Gazel m’a données de toi, je sais que tu es un homme de bien et que tu vis en Afrique, et par celles qu’il t’aura données lui-même de moi, tu sauras que je suis un homme de bien qui vit en Europe. Je ne pense pas qu’il y ait besoin de plus pour que nous ayons chacun une bonne idée de qui est l’autre. Nous nous tenons en grande estime sans nous connaître, de sorte que pour peu que nous nous fréquentions, nous deviendrions amis.

3Le commerce avec ce jeune homme, et la certitude que c’est toi qui l’as élevé me poussent à abandonner l’Europe et à me rendre en Afrique, où tu résides. Je dois m’entretenir avec un savant africain, car je te jure que je suis las de tous ces savants européens, sauf du petit nombre de ceux qui vivent en Europe comme s’ils étaient en Afrique. Je voudrais que tu me dises quelle méthode tu as suivie et quel objet tu as poursuivi dans l’éducation de Gazel. J’ai trouvé son entendement peu cultivé, je dois le dire, mais il a le cœur enclin à la bonté ; et comme j’apprécie très peu l’érudition du monde pour tout ce qui est relatif à la vertu, je voudrais que viennent d’Afrique quelques douzaines de précepteurs comme toi pour se charger de l’éducation de nos jeunes gens, à la place des précepteurs européens, qui délaissent le cœur de leurs disciples pour remplir leurs têtes d’histoires de blason, de politesse française, de vanité espagnole, d’airs italiens et autres règles de cette perfection et importance ; choses sans doute très bonnes, car il est très coûteux de les enseigner, mais qui me semblent inférieures aux maximes dont j’observe la pratique chez Gazel.

4José Cadalso, Lettres marocaines (1789).

Pour lire le texte original en ligne (édition espagnole) : https://es.wikisource.org/​wiki/​Cartas_marruecas

Table des illustrations

Légende Célèbre médaillon anti-esclavagiste dessiné par Josiah Wedgwood, vers 1787i.
URL http://books.openedition.org/obp/docannexe/image/4173/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 64k

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search