Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’idée de l’Europe

 | 
Rotraud von Kulessa
, 
Catriona Seth

39. La civilisation européenne

Texte intégral

1David Hume (1711–1776i), philosophe et historien écossais, compte parmi les représentants de l’empirisme et du sensualisme. Dans ses Political discourses (1752), traduits en français en 1754, il décrit certaines caractéristiques de la culture européenne dont la sociabilité, qui constitue, pour lui, le signe d’une civilisation développée.

Du luxe

2Plus les arts polis approchent de leur perfection, plus les hommes deviennent sociables, et il n’est pas possible que lorsqu’ils sont enrichis par les sciences et qu’ils ont acquis un fonds de conversation, ils se contentent de demeurer dans la solitude, ou de vivre avec les habitants du même lieu, comme font les nations ignorantes et barbares. Ils se rassemblent dans les villes ; ils aiment à recevoir ou à communiquer les connaissances, à montrer leur esprit, ou leur politesse, leur goût dans la conversation ou dans la manière de vivre, dans les habillements ou dans les équipages. […]

3Il se forme de toutes parts des sociétés particulières : le commerce aisé des deux sexes adoucit et polit les mœurs ; de manière qu’outre les avantages que les hommes retirent des sciences et des arts libéraux, il est impossible qu’ils n’éprouvent une augmentation d’humanité, de l’habitude même de converser ensemble, et de contribuer aux amusements et aux plaisirs les uns des autres. Ainsi l’industrie, la connaissance et l’humanité sont liées ensemble par une chaîne indissoluble ; et c’est principalement dans les siècles de luxe et de politesse qu’on les trouve, comme l’expérience, aussi bien que la raison, le démontrent. […]

4Les limites de tous les Royaumes de l’Europe sont à peu près les mêmes qu’elles étaient il y a deux cents ans : mais quelle différence se trouve à présent dans la puissance et la grandeur de ces Royaumes, qu’on ne peut attribuer qu’à l’augmentation qui est arrivée dans les arts et dans l’industrie !

5David Hume, Discours politiques (1752).

Pour lire le texte original en ligne (édition de 1754) : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​bpt6k111321p
Pour écouter le livre audio : http://gallica.bnf.fr/​ark:/12148/​bpt6k111321p/​f3.vocal
Pour lire le texte original en ligne (édition anglaise de 1752) : https://books.google.co.uk/​books?id=m0gVAAAAQAAJ&printsec=frontcover

Table des illustrations

URL http://books.openedition.org/obp/docannexe/image/4146/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 47k