Version classiqueVersion mobile

Villes en projet(s)

 | 
Jean-Paul Charrié

III. Villes en projet(s) : cas français

III. Villes en projet(s) : cas français

Texte intégral

1Le projet de ville est une notion récente qui vient après d'autres tentatives pour se forger une nouvelle image. C'est le rôle qu'ont joué les technopôles et que d'autres gestes urbains doivent aujourd'hui relayer. Qui fait émerger cette idée du projet ? L'État, les collectivités, l'élu ? Quels sont les moyens financiers dont dispose la ville pour mener à bien ces projets ?

2Une partie du questionnement à partir du cas des villes françaises renvoie à des démarches entrepreneuriales dans un environnement de crise économique, à une analyse des rapports de force entre la ville centre et les communes voisines qui conduit à valoriser le centre et son patrimoine ou à jouer du polycentrisme qui s'impose de plus en plus dans des espaces urbains de plus en plus desserrés. La réponse est variable suivant les villes, variable dans le temps comme le montre bien l'exemple de Nîmes où le maire, capitaine d'industrie épris de modernité, doit composer avec le passé pour compenser les effets de la crise et proposer de nouvelles pistes à ses concitoyens.

3Pour autant, le projet n'est pas conçu pour attirer des investisseurs nationaux ou étrangers, même si toutes les réalisations sont utilisées pour obtenir une reconnaissance vis-à-vis de l'extérieur. Il s'agit plus sûrement d'un faire-valoir à effet avant tout local qui quelquefois peut faciliter la venue d'une entreprise.

4Le projet est-il celui de la ville, de l'agglomération ? Quelles sont les interactions entre les actions qui sont menées par les différents élus et quelle est la marge de manœuvre par rapport à la commune-centre. Tout dépend du poids de cette dernière. Dans le cas de Toulouse c'est le projet de ville qui vise à guider le projet d'agglomération tandis que Bordeaux offre une situation plus contrastée. Dans tous les cas il semble bien que les élus ne possèdent pas une vision globale de la ville et se contentent d'interventions ponctuelles car le diagnostic qu'ils portent est le plus souvent partiel, tout aussi segmenté que peut être la ville actuelle.

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 1996

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search