Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Formes du savoir médical à la Renaissance

 | 
Violaine Giacomotto-Charra
, 
Jacqueline Vons

Bibliographie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

I. Sources (y compris éditions modernes)

Le Benefice commun de tout le monde, ou sont contenues plusieurs souverainetez pour la conservation de santé, Lyon, Benoist Rigaud, 1561.

Opera parva Abubetri filii Zacharie filii arasi […], Lyon, Vincent de Portonariis, 1510.

Opuscules de divers autheurs medecins, Lyon, Jean de Tournes, 1552.

Retardement de la mort par bon regime ou conservation de santé, jadis envoyé par l’escolle de Salerne, au Roy d’Angleterre, traduit de Latin en rythme françoise par Geofroy le Tellier advocat, présenté et dedié au Duc de Savoye, Paris, Martin le Jeune, 1561.

Traicté auquel est declarée la faculte de toutes sortes de Pains, Vin, Eau, Chair, Poisson et autres choses pour l’entretenement de la sante de la vie humaine. Extraict de plusieurs anciens docteurs comme Hippocrates, Dioscoride, Aristote, Galien, Pline et autres, Lyon, Benoist Rigaud, 1567.

Aetius, Aetii Amideniquem aliiantiochenum vocant medici clarissimi libri XVI., trad. Giovanni Battista Monti, Bâle,...

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540