Versione classicaVersione mobile

Territoires, mobilités et sociétés

 | 
Hélène Velasco-Graciet

Troisième partie. Les territoires de la seconde modernité. Les apports de la géographie

Épigraphes

Testo integrale

1Par les soirs d’été, il allait dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l’herbe menue ;
Rêveur, il sentait la fraîcheur à ses pieds,
Il laissait le vent baigner sa tête nue
Il ne parlait pas, il ne pensait rien :
Mais l’amour infini lui montait dans l’âme,
Et il allait loin, bien loin, comme un bohémien,
Par la nature, - heureux comme avec une femme.

2Arthur Rimbaud

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2009

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540

Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search