Versión clásicaVersión móvil

Formes du savoir médical à la Renaissance

 | 
Violaine Giacomotto-Charra
, 
Jacqueline Vons

Deuxième partie. Cas d'étude : le régime de santé de l'Antique à la Renaissance

Julien Le Paulmier et les vertus du cidre dans les régimes de santé à la fin du xvie siècle

Jacqueline Vons

Los formatos HTML, PDF y ePub de este libro son accesibles para los usuarios de las bibliotecas e instituciones que lo han adquirido como parte de la oferta OpenEdition Freemium for Books. El libro también puede adquirirse en los sitios de las librerías asociadas, en formatos PDF y ePub, si el editor ha optado por esta distribución comercial. Si la edición en papel está disponible, en esta página se proponen enlaces a las librerías.

Extracto del texto

Si les prescriptions proprement diététiques sont bien isolées dans les textes médicaux, sous la forme de « régimes de santé » généraux, de régimes destinés à l’ensemble d’une catégorie sociale et professionnelle ou d’un de ses représentants en particulier (régime des athlètes, des nourrices, du prince), différenciés des régimes pour combattre telle ou telle maladie (la peste, la syphilis), il est peut-être une catégorie d’ouvrages qu’il faut encore explorer, dans la mesure où ils n’apparaissent pas immédiatement comme des textes médicaux. Ce sont ceux consacrés aux facultés naturelles des aliments, dont l’archétype pour la médecine occidentale est le De facultatibus alimentorum (Des facultés des aliments) de Galien, qui traitent de la manière d’utiliser au mieux les aliments pour assurer le maintien de la santé ou sa restauration. Dans cette longue tradition à la fois médicale et culinaire1, le vin est fréquemment mentionné, en tant que simple boisson ou comme médicament, à l’état n...

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2017

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search