Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Formes du savoir médical à la Renaissance

 | 
Violaine Giacomotto-Charra
, 
Jacqueline Vons

Première partie. Les formes du savoir médical en question

Quelques réflexions sur la place et la fonction des images dans les traités d’anatomie et de chirurgie au xvie siècle1

Jacqueline Vons

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’essor de l’anatomie et de la chirurgie au xvie siècle s’accompagne du développement massif du livre illustré dans ces deux disciplines. Si des études statistiques restent à faire pour préciser le pourcentage de livres illustrés dans les sciences de la nature par rapport à la masse totale des livres illustrés imprimés à la Renaissance, l’utilisation de l’iconographie dans les traités de médecine, de botanique, de mathématiques ou d’astronomie soulève des questions spécifiques, liées au choix des matières à illustrer, aux attentes de la part des lecteurs comme au marché économique du livre. Car le livre médical illustré est un livre cher, aussi bien pour celui qui le réalise que pour l’acheteur, qui est peut-être aussi le lecteur. C’est l’auteur qui, bien souvent, contribue de ses deniers à la fabrication des planches. André Vésale mentionne le fait à la fin de la lettre à Oporinus2, Ambroise Paré met en avant les trois cents planches qu’il a fait tailler pour l’édition de ses Œuvre...

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540