Version classiqueVersion mobile

Vernadsky

 | 
Guennady Aksenov
, 
Maryse Dennes

Troisième partie. L'héritage scientifique et les enjeux philosophiques et politiques de l'œuvre de Vernadsky

Conclusion. V.I. Vernadsky et les problèmes globaux d’hier, d’aujourd’hui et de demain1

В.И. Вернадский и гᴧобаᴧьные пробᴧемы: вчера, сегодня, завтра

V.I. Vernadsky and the global problems : yesterday, today and tomorrow

Alexey Kozhemyakov
Traduction de Maryse Dennes

Résumé

Si, depuis notre XXIe siècle, nous nous tournons vers les travaux de V.I. Vernadsky, nous voyons clairement comment tout ce qu’il a créé s’insère dans le contexte intellectuel général de son époque (avec son rationalisme, son positivisme scientifique, sa foi illimitée dans la science et le progrès de l’humanité…). D’autre part, son nom peut être rattaché à l’une des premières tentatives de dépassement des cadres épistémologiques et des paradigmes scientifiques du XIXe siècle, jusqu’aux idées providentielles de « nouvelle humanité ». En outre, pour les chercheurs en sciences humaines et sociales, il est particulièrement important que les idées sur les sciences naturelles exprimées pour la première fois par Vernadsky soient associées à l’Homme. Le génie de Vernadsky a emprunté un chemin totalement original, d’une part, en réalisant la symbiose des sciences de la nature et en introduisant le concept de « nature vivante », et d’autre part, en se référant aux valeurs de son temps sur l’Homme. Ainsi fut dépassé « l’ordre naturel des choses », et apparut une nouvelle catégorie de problèmes scientifiques, dite socio-naturelle, dans le cadre de laquelle on a rencontré pour la première fois les questions relatives aux liens réciproques de l’homme et de la nature. En tant que but final de ses réflexions, Vernadsky posa déjà toute « l’Humanité » : il s’agissait du projet de réorganisation ontologique du monde, caractéristique des « cosmistes russes ». Le chapitre que nous signons en conclusion de l’ouvrage, est consacré principalement aux interprétations et développements modernes de ses idées, ainsi qu’à la recherche des raisons qui ont jusqu’à ce jour empêché leur mise en pratique. En lien avec cela, nous nous interrogeons aussi sur la « crise anthropologique », l’« absence de paradigme du développement futur », le « transhumanisme », l’« Homo conscious », qui représentent aujourd’hui de vrais problèmes globaux.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Vernadsky est désormais une étoile lointaine mais invariablement brillante de la pensée scientifique russe qu’il est convenu de désigner aujourd’hui sous le nom de « cosmisme russe ». Si, depuis notre XXIe siècle, nous nous tournons vers ses travaux, nous voyons clairement que tout ce qu’il a créé confirme sa pleine insertion dans le contexte intellectuel général de son temps (avec son rationalisme, son positivisme scientifique, sa foi illimitée dans la science, dans le progrès de l’humanité etc.). D’autre part, son nom peut être rattaché à l’une des premières tentatives de dépassement des cadres épistémologiques et des paradigmes scientifiques du XIXe siècle. Pour confirmer sa contribution à cette nouvelle approche de la vision du monde, on allègue habituellement ses idées concernant la biochimie, la matière vivante, la noosphère, la régulation de la nature, l’évolution rationnelle de l’humanité. En outre, pour les chercheurs en sciences humaines et sociales, il est particulièremen...

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search