Version classiqueVersion mobile

Vernadsky

 | 
Guennady Aksenov
, 
Maryse Dennes

Deuxième partie. Vernadsky dans l'histoire culturelle et la science russes

La « Fraternité Vernadsky »

«Братство Вернадского»

“The brotherhood of Vernadsky”

Svetlana Neretina
Traduction de Olga Pontille et Maryse Dennes

Résumé

La « Fraternité Vernadsky » est une communauté d’esprit qui s’est formée, dans les années 1880, entre les étudiants des universités de Saint-Pétersbourg et l’élite intellectuelle. La communauté cherchait à privilégier un mode de vie fondé sur les principes de justice, de droit et de démocratie, à travers des actions concrètes telles que, par exemple, l’aide aux paysans démunis, la restructuration de l’Etat ou encore le changement global de la vie sociale. Le but principal que poursuivait Vernadsky était celui d’un « acte de création permanente » (conception qui rejoignait celle d’H. Bergson). Certains chercheurs ont vu en cela la source de la pensée de Vernadsky sur la noosphère. On a considéré aussi que l’Académie platonicienne avait pu servir de modèle organisationnel à la fraternité, autant au niveau des idées que des orientations de son activité, le concept même de l’idée, le principe organisationnel de l’intelligence-νοῦς, se trouvant placé à la base de la création d’une nouvelle culture.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’amitié – la concorde sur ce qui est moralement beau et juste ; la préférence pour un genre de vie identique ; un accord d’opinions relativement aux préférences et à la conduite ; la concorde de l’existence ; une communauté que la bienveillance accompagne ; une communauté dans le bien qu’on fait et celui qui nous est fait.
Platon, Définitions. 52. Œuvres complètes, Paris, Gallimard, 1950, coll. « La Pléiade », T. II, p. 1398.

La « Fraternité Vernadsky, organisée non point par Vernadsky lui-même mais par les frères F.F. et S.F. Oldenburg, est néanmoins entrée à juste titre sous son nom dans l’histoire. Beaucoup d’articles ont été écrits sur elle : G.P. Aksenov, V.M. Borisov, F.F. Pertchenok, A.B. Roguinski, M. Ju. Sorokina, R.M. Frumkina et d’autres. Plusieurs thèses ont été soutenues, l’une d’entre elles ayant été spécialement consacrée à l’histoire de la Fraternité (C. A. Eremeeva, « La Fraternité de Prijutino1 comme phénomène de la culture intellectuelle de la Russie du dernier tie...

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search