Version classiqueVersion mobile

Interdépendance et influences réciproques des sciences humaines en Russie et en France

 | 
Maryse Dennes
, 
Tatiana Martsinkovskaïa

Première partie. Du point de vue de la Russie

La démarche analytico-culturelle comme fondement du dialogue dans le domaine des sciences humaines

Marina Guseltseva
Traduction de Marie Loisy

Résumé

Nous étudierons la situation des sciences humaines, telle qu’elle se présentait, au tournant du XIXe et du XXe siècle. Nous montrerons la dynamique des « tournants » épistémologiques, la tendance à développer un discours interdisciplinaire et une anthropologie de la vie quotidienne, la place grandissante des études historico-culturelles. Nous étudierons aussi les sources de la démarche analytico-culturelle et les procédés de l’analyse psychoculturelle (en nous appuyant sur les œuvres d’H. Taine, de D.N. Ovsianiko-Koulikovski, de M.M. Bakhtine, de G.O. Vinokour et d’autres), ainsi que les particularités du savoir en sciences humaines, liées à son organisation en réseau, à sa nature polyphonique et à sa rationalité communicative. Nous verrons que c’est la démarche analytico-culturelle qui peut servir de base au dialogue dans les sciences humaines, et que l’analyse psychoculturelle peut servir à développer la communication entre la psychologie et les domaines mixtes et intermédiaires du savoir qui considèrent la science psychologique comme leur limite disciplinaire.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Particularités de la situation cognitive dans le champ des sciences humaines

La « situation cognitive » est une construction analytique qui a été introduite dans la méthodologie des sciences par E.G. Ioudine (Judin [Ioudine], 1997). Les représentations de l’évolution du savoir scientifique (T. Kuhn, E. Metzger, K. Popper, S. Toulmine…) et de l’alternance des types de rationalité scientifique (J.F. Lyotard, V.S. Stiopine) permettent, sur la base de l’analyse des changements qui se sont opérés dans la situation cognitive, d’envisager de nouvelles perspectives pour l’interprétation de phénomènes que l’on pourrait considérer comme déjà connus et suffisamment étudiés. Ainsi, l’analyse de la situation cognitive devient pour nous un outil méthodologique particulier, qui permet d’interpréter le passé en intégrant le savoir reçu dans un contexte contemporain.

Comme nous le savons, les conceptions relatives au changement de paradigmes prennent leur source dans l’analyse de l’histoire des scienc...

Auteur

Chercheur, rattachée au Laboratoire de psychologie historique de l’Institut de psychologie de l’Académie de l’Éducation de Russie, et Maître de conférences à la Faculté de psychologie de l’Université Pédagogique d’État de Moscou (MGPU). Elle travaille dans le cadre de programmes de recherches, dirigés par le professeur T. Martsinkovskaïa et s’attache, en particulier, à étudier les textes de Gustave Chpet dans une perspective méthodologique, susceptible d’aider au développement de la psychologie. Son but est de montrer l’actualité de cette œuvre et son aptitude à répondre aux « défis » du post-structuralisme, en proposant un paradigme de recherche, lié à l’idée « d’une totalité dynamique du savoir », grâce à laquelle le savoir sur l’homme ne se trouve plus divisé en sphères culturelles distinctes.

Marie Loisy (Traducteur)

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search