Version classiqueVersion mobile

Marius Petipa

 | 
Marius Petipa

Journal du maître de ballet des Théâtres impériaux

Année 1905

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Image 100000000000020F0000032B2CC99C24.jpg

Silhouette de Marius Petipa.
Réf. rgali 1945-1-46 f. 4. Droits réservés.

1er/14 janvier 1905. Samedi.

Degrés 9 de froid.

Reçu la carte de Melle Zambelli. Envoyé la mienne [à] Paris – 10 copecks.

Envoyé mes cartes à S. E. Mrs Wsévolojsky, Téliakovsky et Georges Wouytch.

Mon fils Marius a signé mon nom chez le ministre262 – 1 rouble.

Je reste chez moi.

Aux capeldiners – 5 roubles. [Au] suisse de chez nous – 5 roubles. À mon fils, sa mère – 10 roubles.

[Au] suisse à l’école – 2 roubles.

Reçu lettre de Jeanne.

2/15 janvier 1905. Dimanche.

Nuit chatouillement. Faible, mauvais.

Matin, Tannhaüser, mes danses.

Le soir, deux actes de La Fille mal gardée et un acte de Paquita, [avec] Melle Kchessinskaïa. [Recette : 2 844 roubles 95 kopecks.] Louba va au ballet ; moi, mon docteur n’a pas encore permis de sortir. Jambes faibles et tête faible.

Reçu lettre de Victorine, je ne comprends rien. Elle n’a pas de fierté.

À 2 heures, chez Mr Drigo, pour la variation de Melle Préobrajenskaïa. Elle a oublié. Elle n’est ...

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search