Version classiqueVersion mobile

Chasse, chasseurs et normes

 | 
Anthony Goreau-Ponceau
, 
Nicolas Lemoigne

Partie III. Enjeux politiques et normatifs autour des pratiques

Un effet pygmalion à la campagne

Retour sur les territoires de la sociabilité rurale mobilisés par le parti « Chasse »

Christophe Baticle

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Les rapports à l’espace, lus en termes topologiques, viennent redoubler une lecture du social, comme les rapports biologiques permettent de penser les liens sociaux de parenté ». Jean Rémy : préface à l’ouvrage de Daniel Bobson : Les Villageois, p. 10.

Malgré les pronostics récurrents annonçant sa disparition1, non seulement la pratique de la chasse perdure, mais depuis quelques années on assisterait au contraire à un regain d’intérêt pour les activités prédatrices (Dalla Bernardina, 2012). On constate ainsi que la régression continue des effectifs cynégétiques, de l’ordre de 2 % par an en France depuis l’apogée atteint en 1977-78, tend à se ralentir à partir de la décennie 2000, avec même quelques saisons présentant de légères augmentations (Ballon, Vollet, Ginelli, 2011). L’investigation ethnographique de certains terrains révèle encore une forme de « réenchantement » face à une démarche qui pâtissait d’une image passéiste de réserve culturelle (Peres, 1998 ; Ginelli, Le Floch, 2...

Auteur

Socio-anthropologue, également diplômé en science politique, démographie et économie. Ses thématiques de recherche portent sur les interactions entre espaces et pratiques (notamment de nature), dans les processus de re/construction identitaire, déclinées en France (Picardie, Nord Pas-de-Calais, Pyrénées, Vercors, Causses…), au Québec et en Palestine. Il a ainsi travaillé avec les équipes de recherche EDYSAN (Écologie et Dynamique des systèmes anthropisés, FRE CNRS 3498 Amiens), LARHRA (Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes, UMR CNRS 5190, Grenoble 2), Dynamiques rurales (UMR MA, Toulouse), CURAPP (Centre universitaire de recherches sur l’Action publique et le politique, UMR CNRS 7319, Amiens) et Habiter (EA 4287, Amiens).
Il a codirigé, avec Hervé Marchal Regards pluriels sur l’incertain politique. Entre dérives identitaires, urbanisation, globalisation et transformation sociale, L’Harmattan, 2015. Parmi ses articles récents, on trouvera : « Le tiers scientifique : nouvel acteur dans les conflits de nature », Négociations, no 24, hiver 2015 et « Un espace public oppositionnel contrarié ? L’institutionnalisation partisane de la rébellion cynégétique en France », Recherches sociologiques et anthropologiques, no 46-1, 2015.

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search