Version classiqueVersion mobile

Chasse, chasseurs et normes

 | 
Anthony Goreau-Ponceau
, 
Nicolas Lemoigne

Partie II. Nouveaux chasseurs, nouvelles chasses

Pratiques traditionnelles de chasse et développement durable dans le contexte du changement global

Analyse d’un débat contemporain au prisme de quelques figures de chasseurs

Constance Von Briskorn

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction – La tradition en question

Qu’il soit utilisé de manière péjorative ou laudative, le qualificatif de « traditionnel » est souvent associé à la pratique de la chasse. Couplée à la notion de « violence [qui], telle qu’elle apparaît par exemple dans les folks games ou dans la corrida, serait un trait caractéristique des sociétés traditionnelles » (Bobbé, 2001, § 3) la notion de tradition est employée par certains défenseurs du bien-être et/ou des droits des animaux pour discréditer un usage de la faune sauvage jugé cruel voire arriéré. Ainsi l’organisation One Voice considère-t-elle la chasse au trophée comme une pratique « barbare, […] destructrice [et] relevant d’une tradition d’un autre siècle1. » Mais la référence à l’ancien et au coutumier alimente tout autant l’argumentaire des défenseurs de la chasse. Dans les arguments déployés par les associations de défense de ce qu’on appelle en France les chasses traditionnelles (définies dans l’article 55 de la Loi no 88-1202 c...

Auteur

Consultante en développement durable au sein du cabinet Deloitte. Elle a été consultante indépendante auprès de la Fondation François Sommer pour la Chasse et la Nature et auprès de WWF. Elle a également travaillé comme évaluatrice de projets biodiversité à la Commission européenne (DG Développement et Coopération), à l’Unesco (Centre du Patrimoine Mondial) et au Conseil international de la chasse et de la conservation du gibier. Constance von Briskorn est ancienne élève de l’École Normale Supérieure de la Rue d’Ulm et diplômée de l’Institut d’Études Politiques de Paris.

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search