Version classiqueVersion mobile

Gustave Gustavovitch Chpet

 | 
Maryse Dennes
, 
Françoise Teppe

En guise d’introduction

L’idée d’une science fondamentale1

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Mesdames, Messieurs,

Au moment où la science et la philosophie s’unissent pour une cause commune, il m’a semblé opportun d’attirer votre attention sur l’idée d’un fondement qui pourrait servir de terrain à notre travail commun. Je parle seulement de l’idée d’une science fondamentale et non de la science elle-même, puisqu’elle est encore dans un processus de constitution, de devenir.

Il est bien connu que le terme de philosophie a été utilisé dans deux significations différentes selon l’extension : il a désigné tout notre savoir ou bien seulement un certain savoir spécifique déterminé. La première acception a été de préférence propre au monde antique, la seconde au monde contemporain. Et la seconde provient de la première à travers sa limitation consistant à identifier la philosophie à la métaphysique. Cette appellation contingente, Μετά τά φυσικά, a toutefois son contenu strictement déterminé : c’est, avant tout, le domaine des principes, des commencements, des points de départ, des f...

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search