Desktop versionMobile version

Catégorisation des langues minoritaires en Russie et dans l’espace post-soviétique

 | 
Svetlana Moskvitcheva
, 
Alain Viaut

Comparaisons européennes

Chapeau introductif

Full text

1La troisième partie de Catégorisation des langues minoritaires en Russie et dans l’espace post-soviétique apporte, en contre-point des deux précédentes, quatre approches comparatives des notions catégorisantes des langues minoritaires.

2La première approche, juridique, s’attache au traitement de la diversité linguistique en relation avec la conception de l’État, historiquement bien différente dans la longue durée entre celle qui résulte de la construction d’un État-nation centralisé et celle qui s’inscrit à la suite d’une logique d’empire.

3La deuxième, linguistique, met en rapport le lien entre langue et territoire tel qu’il ressort des notions utilisées de part et d’autre en écho avec cette problématique.

4Les contenus sémantiques et les perceptions de la notion de « langue des migrants », préalablement abordée de façon spécifique, sont ensuite comparés.

5Une ultime contribution de juristes propose une réflexion élargissant la comparaison des notions désignant les langues minoritaires dans les champs de l’enseignement, de la justice et des médias au cas de la Serbie, pays d’Europe occidentale et médiane. Il en ressort de ce point de vue une spécificité française et une proximité entre Russie et Serbie, cela ouvrant la voie à d’autres réflexions en termes aréologiques à une échelle européenne au sens le plus large, avec l’ensemble proprement russe.

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2014

Terms of use: http://www.openedition.org/6540

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search