Versión clásicaVersión móvil

Discordance du temps

 | 
Alain Bouldoires
, 
Valérie Carayol

Première partie. Les rythmes du monde contemporain

Techniques et usages médiatiques

Jean-François Tétu

Los formatos HTML, PDF y ePub de este libro son accesibles para los usuarios de las bibliotecas e instituciones que lo han adquirido como parte de la oferta OpenEdition Freemium for Books. El libro también puede adquirirse en los sitios de las librerías asociadas, en formatos PDF y ePub, si el editor ha optado por esta distribución comercial. Si la edición en papel está disponible, en esta página se proponen enlaces a las librerías.

Extracto del texto

Depuis au moins un demi-siècle, il est usuel, lorsqu’on s’interroge sur le thème général de la temporalité, d’opposer, pour commencer, la temporalité médiatique et le temps vécu. La temporalité médiatique connaît en effet traditionnellement deux modes : celui de la rapidité, voire de l’urgence – c’est le temps de la rupture événementielle ou du scoop, qui tend à privilégier l’instant –, et celui du flux ininterrompu des nouvelles que caractérise assez bien l’invention de l’information en continu. Il existe en outre des quasi-rites sociaux de consommation des médias, le journal comme « prière du matin » (Hegel), maintenant en large désuétude, et la « grand-messe du 20 heures », qui fait encore partie des rythmes familiaux. Du côté du temps vécu, et partagé socialement, en revanche, le temps est d’abord ponctué par des rites, comme les anniversaires ou les commémorations, ce qui est le moyen socialement le plus sûr d’incorporer les moments de rupture (11 Novembre, 8 Mai, chute du Mur ...

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2012

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search