Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Stratégies du changement dans les systèmes et les territoires

 | 
Lise Viera
, 
Nathalie Pinède

Introduction

Texte intégral

1Le cinquième colloque EUTIC Stratégies du changement dans les systèmes et les territoires a été ouvert officiellement par Rémy Chapoulie, Vice-Président de l’Université de Bordeaux 3 et responsable des Partenariats et Systèmes d’Information, Philippe Loquay, Directeur de l’ISIC, Université Bordeaux 3, Valérie Carayol, Directrice du MICA, Université Bordeaux 3, Lise Vieira, Coordinatrice du réseau international EUTIC, Université Bordeaux 3.

2Le principe de changement se trouve au cœur de nos sociétés dont l’évolution, dans un monde en mutation profonde, dépend désormais largement du déploiement des usages des technologies numériques. Cependant, ces dernières ne s’insèrent pas spontanément dans les pratiques personnelles et organisationnelles. Il existe en effet de multiples manières pour les groupes sociaux de s’approprier une innovation d’origine technique : les conditions initiales instrumentales et humaines, ainsi que les capacités d’acculturation et de maturation psychologique influent largement sur les dynamiques d’adhésion ou de résistance au changement.

3Dans le contexte pour le moins complexe dans lequel la plupart des activités humaines s’exercent aujourd’hui, l’approche systémique visant à considérer des ensembles en interaction apporte un éclairage innovant. Elle est particulièrement appropriée, si on l’applique, selon une acception large de la notion de système, aux organisations qui utilisent les TIC dans leurs activités centrales de production, de diffusion et de gestion. Ainsi, les technologies numériques, à la fois vecteurs d’expression et objets d’études permettent non seulement d’analyser des situations mais aussi de proposer des préconisations utiles pour la décision et l’action concrète. Dans cette perspective, les valeurs fondamentales de la stratégie apportent un éclairage non négligeable sur les lignes de conduite à tenir par les organisations dans la double visée d’une production de qualité et d’un renforcement de leur image. Les TIC et en particulier les sites Web représentent un atout de première importance sur ces deux plans : nul n’ignore à quel point l’information, les systèmes qui la régulent et les techniques qui l’instrumentent jouent un rôle décisif dans le devenir de toute entreprise qui, quelle que soit sa nature et qu’elle soit ou non à but lucratif, est généralement confrontée à un environnement fortement concurrentiel.

4Cela pose de façon accrue la question de la gouvernance des institutions qui ont à mettre en œuvre un ensemble de moyens aux fins d’atteindre les objectifs qu’elles se sont fixés. Classiquement, la gouvernance d’une entreprise ou d’une organisation publique ou privée consiste à concevoir son orientation stratégique et à construire les dispositifs adéquats pour accomplir ses finalités. Trois paramètres viennent compléter ces éléments essentiels : le premier est la conscience du risque inhérent à toute réalisation, qu’il faut savoir anticiper et gérer afin de réduire l’incertitude. Le second est la dimension éthique qu’il est important de considérer, afin que chaque action se déroule dans un esprit responsable et durable.

5Le troisième paramètre fondamental à prendre en compte est la notion de territoire : il paraît de fait impossible de traiter efficacement un problème ou de faire évoluer positivement une situation si on ne situe pas d’emblée cette dynamique de progression dans le contexte humain et territorial où elle prendra sens.

6Le colloque EUTIC 2009 a permis de renouveler le questionnement concernant la pertinence de l’usage des TIC en envisageant leurs apports en matière de coopération, de reliance ou de médiation au plan humain, mais aussi en essayant de discerner leur potentialité d’ouverture, de désenclavement et de valorisation des territoires de toute sortes. C’est pourquoi, fortement concernés par la notion d’ancrage ou d’enracinement du fait de notre appartenance à un prestigieux terroir vinicole, nous avons proposé de décliner cette réflexion sur les stratégies du changement et de l’appliquer à tous types de territoires qu’ils soient matériels ou symboliques.

7Les contenus de ce colloque s’adressent tant aux universitaires qu’aux acteurs de terrain et aux décideurs politiques concernés par les questions concernant l’impact des TIC sur les stratégies du changement. La richesse et la diversité des apports permet d’élargir les perspectives de chacun dans un objectif d’ouverture et de coopération internationale.

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540