Version classiqueVersion mobile

Essai géographique sur la crise du Bordeaux

 | 
Jean-Claude Hinnewinkel
, 
Nathalie Corade
, 
Hélène Velasco-Graciet

Première partie. Les fondements géohistoriques du vignoble

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’analyse du développement d’un vignoble dans la longue durée requiert une prise en compte des multiples temporalités qui régissent les rapports entre passé, présent et avenir. Outre celle de la longue durée, il nous faut aussi retenir les temporalités du temps court mais aussi celles des temps intermédiaires.

La longue durée qui est le temps des réputations

C’est le temps de la construction des images, le temps de la succession des systèmes vitivinicoles qui, lors de chaque remise en cause, a permis de générer un nouveau vignoble sur les décombres de l’ancien. Pour rester dans le cas du Bordelais, il est ainsi possible de repérer aisément un système « vignoble de Bordeaux médiéval », reposant sur le succès du claret et le marché anglais, un système « vignoble de Bordeaux moderne », avec la diversification des productions suscitées par les marchands hollandais et les classements et un système « vignoble de Bordeaux contemporain » tout entier structuré par les AOC. À travers l’analyse ...

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search