Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Surf à contre-courant

 | 
Ludovic Falaix

Deuxième partie. Les esthétismes du surf : sublimation, performance sportive et érotisation

Tritons et Amphitrites : représentations iconographiques des surfeur-e-s

Jean Corneloup et Fatia Terfous

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pour aborder la question des cultures sportives des surfeur-e-s, il est intéressant d’évoquer le concept de genre. Dans les théories féministes, le concept de genre se réfère à la construction des identités associées à un sexe comme les rôles, les valeurs, les représentations du féminin et/ou du masculin (Oakley, 1972). Renvoyant à la culture, la notion de genre fait référence, dans les débats féministes, aux attributs du masculin et du féminin. Produits de rapports sociaux, ces attributs sont pensés comme des constructions de différences entre les individu-e-s qui assignent aux hommes et aux femmes des qualités, rôles, compétences, caractères, attitudes et pratiques différents. Les analyses qui placent le genre au cœur de la problématique des représentations mettent aussi en lumière l’existence d’une hiérarchisation entre les hommes et les femmes et des représentations binaires, différenciées et archétypales des hommes et des femmes, de la « masculinité » et de la « féminité » (Hér...

Auteurs

Maître de conférences HDR à l’Université Clermont Auvergne. Il dirige un master sur les pratiques récréatives intitulé « conception, développement et animation des espaces récréatifs innovants ». Chercheur au laboratoire UMR CNRS 5194 PACTE à Grenoble, ses travaux de recherche interrogent les liens entre territoire et culture pour discuter des formes de développement légitimes et acceptables. Pour renforcer la présence d’une communauté scientifique engagée dans l’étude de l’écologie corporelle et des pratiques de nature, il a créé et dirige la revue scientifique Nature & Récréation. Son dernier ouvrage, publié en 2016, porte sur la sociologie des pratiques récréatives en nature.

Docteure en sciences et techniques des activités physiques et sportives. Membre du laboratoire ACTé EA 4281, ses travaux de recherche portent essentiellement sur les représentations des Françaises dans le domaine des activités physiques et sportives ainsi que sur les éléments qui favorisent, ou au contraire limitent, leur accès et leur participation depuis l’entre-deux-guerres à nos jours.

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540