Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Surf à contre-courant

 | 
Ludovic Falaix

Première partie. Pratiques et cultures sportives du surf : expressions d'un rapport au monde

L’expertise « syntonisatoire » des surfeurs : du façonnage corporel au sein du champ de vagues à la formation d’une écologie de l’action

Guillaume Mariani

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’investissement par les surfeurs de l’espace où déferlent les vagues sur l’ensemble du littoral français n’est plus une nouveauté (Augustin, 2002 ; Lacroix & Bessy, 1994 ; Mariani, 2012). Désormais, les surfeurs font partie du paysage de bord de mer. Ce fait social est analysé comme l’ancrage dans l’espace du loisir sportif d’une idéologie de l’aventure et de l’entreprise personnelle (Ehrenberg, 1988, 1991) qui renvoie à une confrontation au risque (Baudry, 1991 ; Le Breton, 1991). En se détournant du modèle d’organisation institutionnelle des sports classiques et de la compétition, ces activités de pleine nature orientent les actions vers un affrontement à soi et à la nature. Cette seconde lecture de l’évolution du champ des pratiques sportives traduit l’émergence d’une contre-culture sportive (Loret, 1995). Ce discours dominant de la marginalité et de la déviance des surfeurs est produit et répété avec peu d’esprit critique depuis plusieurs décennies (Guibert, 2006). La référence...

Auteur

Directeur de l’Université Catholique de l’Ouest Pacifique, chercheur associé au laboratoire TEC EA 3625. Ses recherches sur la société du loisir et les pratiques de surf l’amènent à interroger la nature de la relation que tissent les pratiquants avec l’élément vague à la lumière d’une approche praxéologique.

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540