Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Surf à contre-courant

 | 
Ludovic Falaix

Table des matières

David Le Breton

Préface

Ludovic Falaix

Introduction

Les cultures sportives surf ou la question des modalités de pratique comme expression d’un rapport au monde
Les esthétismes du surf : sublimation, performance sportive, et érotisation
Surf et espace public ou la reconfiguration des rapports politiques ?
Vers une épistémologie transmoderne en sciences humaines et sociales ?
« L’intuition » au fondement d’un corps-à-corps en sciences humaines et sociales
L’habitabilité des surfeurs comme réenchantement du monde
Jérôme Lafargue

Un take off réussi : bilan des recherches récentes en sciences sociales sur le surf (1994-2016)

Les axes prédominants
Culture surf, représentations sociales et processus de mythification
Tourisme, environnement et développement durable
Les axes émergents
Localisme, violence et expérience du territoire
What stoke is : en quête d’une émotion ineffable
Anthropologie du corps et de l’intime : le genre et son dépassement
Surf de gros, risque et addiction
Les axes iconoclastes

Première partie. Pratiques et cultures sportives du surf : expressions d'un rapport au monde

Jérémy Lemarié

De la sportisation du surf en Californie du Sud et à Hawaï comme marqueur d’une modernité sportive à la contestation d’un modèle vécu comme un impérialisme culturel chez les Black Short hawaïens

La reconnaissance sportive du surf : un enjeu de l’ère moderne ?
Le Surf Trip : entre reconnaissance sportive et souci politique d’une conquête du monde
Les compétitions internationales et le mécénat comme marqueurs d’une modernité sportive
Les luttes mémorielles comme modalités de contestation à la sportisation du surf
Les origines hawaïennes du surf face à l’impérialisme culturel des marchands de la glisse
Le souci d’une redistribution des bénéfices et la création d’une histoire mémorielle
Florian Lebreton

Le syncrétisme de la glisse : entre authenticité socioculturelle et renouvellement du vertige corporel

Les marqueurs (culturels et corporels) communs des formes plurielles de glisse : vers une quête de l’authenticité ?
Un corps qui « glisse » en milieu urbain et maritime : le vertige comme présence au monde
Guillaume Mariani

L’expertise « syntonisatoire » des surfeurs : du façonnage corporel au sein du champ de vagues à la formation d’une écologie de l’action

L’identité des glisseurs : approche structurelle des enquêtés
La confrontation au champ de vagues comme initiation à la nature
L’outil mathématique des comparaisons par paires de Condorcet
Analyse des résultats de l’enquête : le sens marin et syntonisatoire du champ de vagues
Vers une forme de religiosité séculière ?
Les spécificités de l’action syntonisatoire face au « mystique sauvage » et au « sentiment océanique »
Ludovic Falaix

« Sea, Surf & Sun » : une culture sportive à l’épreuve de la commercialisation d’une pratique

La commercialisation du surf à l’heure d’une exacerbation de la concurrence
La Fédération française : un acteur majeur dans la commercialisation du surf
Les labels fédéraux : un outil au service de la promotion d’une pratique sportive
Commercialisation et gouvernance de la Fédération française de surf ?
Les limites de la commercialisation du surf : d’une approche structurelle à l’examen de l’habitabilité récréative des pratiquants
L’augmentation de l’accidentologie en surf
La dérive clientéliste de l’accès aux plages pour les marchands de la pratique du surf
L’habitabilité récréative des surfeurs comme motif de résistance à la commercialisation ?
L’artificialisation des vagues : vers une nouvelle « logique interne » du surf ?
La commercialisation du surf à l’épreuve des expériences corporelles sensibles de la glisse

Deuxième partie. Les esthétismes du surf : sublimation, performance sportive et érotisation

Jérôme Lafargue

Figures de l’héroïsme et de la déchéance du surfeur dans la littérature anglo-saxonne

Si proche des abîmes
Maîtres et apprentis
Francis Distinguin

Question de style : esthétiques de la glisse et typologie de quelques figures du surf professionnel

Attributions du titre de Champion du monde
Quand Tom Curren cherche à devenir vague
Kelly Slater ou la capacité à agrandir l’espace de la vague
Andy Irons n’est pas un danseur
Jérémy Flores : un surf d’horloger dans la perspective d’une maîtrise du temps
Gabriel Medina : l’égérie d’un surf hypermoderne
John John Florence : l’art de la métamorphose
La beauté du surf réside dans son incertitude
Jean Corneloup

La vague surfée, une esthétique transmoderne

Premier cadrage sur la notion d’esthétique
Application dans l’étude des pratiques du surf des mers
Deuxième cadre sur la notion d’esthétique
Esthétique et symbolique de la pratique du surf
Les formes culturelles du surf en mouvement
Anne Gombault, Aurélien Décamps et Claire Grellier

Le surf, une industrie créative

Le surf, un produit culturel et une industrie créative
Propriétés caractéristiques du surf entendu comme industrie créative
Le surf et les autres industries créatives : une hybridation forte
Le surf : un produit culturel localisé au sein d’une industrie créative globale
Expansion mondiale et patrimonialisation du surf
Le tourisme du surf : du mythe aux limites
Le surf : une ressource pour le développement de territoires créatifs
Jean Corneloup et Fatia Terfous

Tritons et Amphitrites : représentations iconographiques des surfeur-e-s

Ce que disent les chercheur-e-s à propos des représentations des acteurs du sport
Corps masculins, corps féminins
Vers un consensus scientifique quant au fait que l’homme est fort et la femme belle
Cadre théorique et méthodologie d’étude appliqués au monde du surf
Le marketing commercial genré des marques de surf
Les Amphitrites de la glisse ou l’érotisation de la surfeuse chez Roxy
Engagement corporel et « anaphrodisie » du surfeur chez Quiksilver
Régimes de l’imaginaire et mythologie surfique chez les marques étudiées
L’osmose d’une surfeuse lunaire avec la vague et son environnement social chez Roxy
Le corps-à-corps d’un surfeur solaire avec la vague chez Quiksilver
La transfiguration de l’imaginaire genré

Troisième partie. Le surf dans l'espace public : vers une reconfiguration des rapports politiques ?

Marina Honta

(Re)penser les rapports du surf institué aux espaces du politique : représentations des intérêts et logiques d’engagement dans l’action publique

Faire valoir des répertoires d’action normalisés pour conforter les conditions de la « mise au format politique »
Une représentation des intérêts qui se déploie dans un espace fait de résistances et d’incertitudes
Gouverner l’action publique locale par les labels
Julien Weisbein

S’engager en politique au nom de la vague : l’exemple de Surfrider Foundation Europe

La genèse de Surfrider Foundation Europe : une association de surfeurs en colère
Le modèle de l’ONG environnementaliste : concertation et technicisation du militantisme des surfeurs
L’engagement associatif des surfeurs, indice d’une nouvelle forme politique ?
Jean-Christophe Lapouble

Le surf et le domaine public maritime

La portée de la notion de domaine public maritime appliqué au surf
Le surf et l’étendue du domaine public maritime
Le surf et l’utilisation commerciale du domaine public maritime
La régulation du surf sur le domaine public maritime
La police du domaine public maritime
La police des baignades
Ludovic Falaix et Marc Bérard

Le surfeur noir de la République : récit de trajectoires associatives et politiques depuis les années 1990

De la naissance à l’essor de Surfrider Foundation Europe dans les années 1990
Quand les figures locales s’emparent de Surfrider Foundation Europe et radicalisent les actions associatives
Bidart, une commune expérimentale pour l’action militante de Surfrider Foundation Europe
La pollution et les stratégies de développement urbain comme justifications d’un contre-pouvoir associatif sur la commune de Bidart
Du militantisme associatif à l’exercice des responsabilités politiques
Bidart, une commune devenue exemplaire en matière de gestion environnementale des plages
Ludovic Falaix

Conclusion

Le surf entre modernité, postmodernité et transmodernité
Repenser la gouvernance politique du surf
Vers une hétérotopie scientifique ?
Jon Anderson

Postface