Version classiqueVersion mobile

Lois naturelles et lois culturelles

 | 
Nicolas Zavialoff

IV. Langage et créativité, réalité détachée et sentiment de soi-même

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Selon Chpet, le sentiment de la langue est lié, d’une part à l’individu empirique même, biologique et social, et, d’autre part, à une langue empirique donnée, historiquement déterminée dans ses formes et ses significations, mais également à la forme interne du mot. La langue empirique se rapporte-t-elle à la LANGUE spécifiquement déterminée par des gènes ou n’est-elle que le développement complexe d’une aptitude au langage survenant dans la continuité des comportements langagiers des animaux non humains ? Le sentiment en question intervient dans la pratique empirique ; traduit en système non verbal et verbal, nous pouvons dire qu’il se manifeste dans l’emploi des formes sonores et dans les moyens d’un tel emploi, plus affinés chez l’homme que chez certaines autres espèces comme les chimpanzés : le jeu des séquences sensori-motrices dans la cavité buccale renvoie, au travers du traitement des informations au niveau cérébral, au jeu des séquences sensori-motrices de l’ensemble du corp...

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search