Version classiqueVersion mobile

Panel Florenski et l’Europe

 | 
Florence Corrado-Kazanski

Deuxième partie. Pavel Florenski et la culture européenne

Trois regards sur la Perspective inversée : de l’espace pictural à l’imaginaire en géométrie

Три взгʌяда на Обратную перспективу: от художественного пространства до мнимостей в геометрии

Nadejda Rocher-Chtchetkina

Résumé

Pour comprendre où s’enracine la conception florenskienne de la perspective inversée, nous proposons trois lectures successives du célèbre essai.
Après avoir montré pourquoi il était impossible de réduire ce texte à un discours d’histoire de l’art ou même à une thèse culturologique, nous suggérons, en nous appuyant sur la référence à Dante et les allusions à la science moderne qui parsèment Les imaginaires en géométrie, que l’ambition de Florenski est d’opérer la synthèse entre les théories de la géométrie contemporaine et la cosmo-théologie médiévale.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La perspective est généralement considérée, dans l’histoire de l’art, comme un facteur de réalisme restituant la troisième dimension. C’est avant tout un artifice qui peut servir à toutes les fins.
Jurgis Baltrušaitis1

L’essence (de l’art) n’est pas déductible de son origine à la façon de la première strate d’un sol sur laquelle chaque couche suivante s’érige et s’écroule dès qu’elle est ébranlée. La croyance selon laquelle les premières œuvres d’art seraient les plus élevées et les plus pures relève d’un romantisme tardif.
T.W. Adorno2

Le véritable contenu du beau n’est autre que l’esprit. C’est l’esprit dans sa vérité, donc l’esprit absolu comme tel, qui constitue le centre.
Hegel3

Introduction

La double nature de la perspective (c’est à la fois une science qui fixe les dimensions et les dispositions exactes des formes dans l’espace, et un art de l’illusion qui les recrée) explique sans doute pourquoi les discussions qu’elle suscite prennent souvent un tour passionné : la perspective (li...

Auteur

Docteur en civilisation russe, Université Michel de Montaigne Bordeaux 3.

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search