Version classiqueVersion mobile

Panel Florenski et l’Europe

 | 
Florence Corrado-Kazanski

Deuxième partie. Pavel Florenski et la culture européenne

L’héritage de Pavel Florenski et la psychologie culturelle contemporaine

Насʌедие П.А. Фʌоренского и современная куʌьтурная психоʌогия

Marina Gousseltseva
Traduction de Rimma Skumbina

Résumé

P.A. Florenski et la situation cognitive au début du xxe siècle. La psychologie culturelle comme domaine interdisciplinaire de la recherche. Importance des idées de P.A. Florenski pour le développement de la psychologie culturelle : le concept de réseau (pensée-réseau) ; l’idée de symbole ; la notion de culture. « Ways » et « Focus » (À la ligne de partage de la pensée) – l’idée d’une organisation en réseau des connaissances. « La science comme description symbolique ». L’anthropologie philosophique (culturelle et psychologique) de P.A. Florenski (croquis, notes). Le problème de la différenciation des réalités culturelles et psychologiques. Interprétation de l’héritage de P.A. Florenski dans le contexte de la psychologie culturelle contemporaine (situation dialectique).

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le phénomène de la personnalité et de l’œuvre de P. Florenski montre la richesse des facettes et des influences réciproques dans l’analyse du contexte historico-culturel de son époque. Le début du xxe siècle dans la culture russe a reçu le nom de « Renaissance d’argent » et il a représenté une situation cognitive unique. Au premier plan émergèrent les idées d’interdisciplinarité, de dialogue entre les sciences humaines et les sciences de la nature, la philosophie et la religion ; les frontières disciplinaires s’effacèrent, les représentants des différentes disciplines (philologie, physique, critique d’art, philosophie et psychologie, critique littéraire) cherchèrent un terrain d’entente. Cette époque a engendré un type particulier de mentalité chez les chercheurs : universalistes, humanistes, savants encyclopédistes et cosmopolites. C’était l’époque de la synthèse, du rapprochement des différentes sciences, de l’intensité de leurs échanges. Pour la psychologie c’était le temps de la...

Auteur

Docteur en philosophie, chercheur à l’Institut de psychologie de l’Académie de l’éducation de Russie, Moscou.

Rimma Skumbina (Traducteur)

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search