Version classiqueVersion mobile

Panel Florenski et l’Europe

 | 
Florence Corrado-Kazanski

Deuxième partie. Pavel Florenski et la culture européenne

« Le blasphème du calice ». Pavel Florenski contre « la nouvelle conscience religieuse »

«Koшyhctbo k чaшe». Павеʌ Фʌоренский прoтиb «нового реʌигиозного сознания»

Tatiana Shutova
Traduction de Élise Daniaud

Résumé

L’article est consacré aux relations de Pavel Florenski et de ses amis Vladimir Èrn, Mixail Novoselov, Sergej Bulgakov, Aleksandr Elčaninov et les représentants de la « nouvelle conscience religieuse » Dmitrij Merežkovskij, Zinaida Hippius, Dmitrij Filosofov. Il est fondé sur la correspondance de la sœur de Pavel Florenski Olga Florenskaya avec le couple Merežkovski en 1907-1914, sur la correspondance de Pavel Florenski, Aleksandr El’čaninov et Vladimir Èrn, sur les documents des archives inédites de Moscou et de Saint-Pétersbourg, ainsi que celles des familles Florenski et Èrn. L’exposé s’accompagne d’illustrations représentant des fragments de manuscrits et de lettres, des photos, ainsi que des tableaux et des portraits des représentants de l’âge d’argent réalisés par le peintre Olga Florenskaya.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les archives de la famille du prêtre Pavel Florenski, récemment publiées, nous permettent d’affiner notre représentation des relations que Florenski entretenait avec le cercle du couple Merejkovski1. Il sera ici question de deux ensembles d’échanges épistolaires : le premier est constitué des lettres qu’Aleksandr El’čaninov a adressées à Pavel Florenski de 1900 à 1918 ; le deuxième concerne l’artiste Ol’ga Florenskaja, la sœur cadette de Pavel, artiste décédée trop tôt, qui était proche de Dmitrij Merejkovski, Dmitrij Filosofov, de Zinaida Hippius et de ses sœurs de 1907 à 1914, et qui a été en correspondance avec eux.

Il est nécessaire dans un premier temps de rappeler quelques détails biographiques concernant les relations qui liaient Florenski aux Merejkovski. Leur premier contact a eu lieu grâce à Aleksandr El’čaninov, qui, étudiant à la faculté d’histoire et de philologie de l’université de Saint-Pétersbourg, rencontre les représentants des cercles philosophico-littéraires de Sa...

Auteur

Faculté des arts de l’Université d’État Lomonossov de Moscou (MGU), Russie, directrice du Département des langues anciennes et modernes du séminaire spirituel Sretenski.

Élise Daniaud (Traducteur)

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search