Version classiqueVersion mobile

Panel Florenski et l’Europe

 | 
Florence Corrado-Kazanski

Première partie. Pavel Florenski et la tradition philosophique européenne

La critique du rationalisme européen dans la gnoséologie de P.A. Florenski

Критика европейского рационаʌизма в гносеоʌогии П.А. Фʌоренского

Sergueï Zmikhnovsky
Traduction de Laure Thibonnier-Limpek

Résumé

La partie la plus intéressante et à la fois la plus problématique de la théorie de P. Florenski est la gnoséologie. Critiquant le rationalisme de l’Europe occidentale en affirmant qu’il est impossible de s’approcher de la Vérité dans les limites de la raison antinomique par nature, le penseur russe tente d’élaborer une philosophie de l’idée et de la raison, qui a sa source dans « l’expérience religieuse personnelle ». C’est en elle que la Vérité, interprétée comme « uni-totalité étante », synthèse réelle de toutes les contradictions, se révèle dans toute sa plénitude. Seule « l’intuition intellectuelle », qui a un sens particulier, différent du sens cartésien, approche l’homme au plus près de la « contemplation de l’unité de l’être par le cœur », ce qui témoigne du fait que la limite entre connaissance et foi est pour Florenski toute relative.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le besoin d’une vision du monde qui en embrasse largement toutes les facettes, comme une onde de choc, se propage dans la société ; ce n’est pas seulement un besoin de l’esprit, c’est une soif profonde.
(Поmребносmь ɞ шuрокообъемʌющем мноƨоƨранном мuроɞоззренuu, по∂обно ɞзрыɞноŭ ɞоʌне, распросmраняеmся ɞ общесmɞе; эmо не поmребносmь mоʌько рассу∂ка, эmо – ƨʌубокая жаж∂а)
P.A. Florenski

P.A. Florenski est un des penseurs russes les plus importants de la première moitié du xxe siècle. Bien que les idées développées par le « Léonard russe » s’inscrivent dans la philosophie de l’Omni-unité, la conception qu’il a créée est tout à fait originale. Son aspect le plus intéressant, mais aussi celui qui soulève le plus de questions, est la gnoséologie.

Accusant la tradition occidentale de « rationalisme », c’est-à-dire d’avoir donné la prédominance à une raison capable d’opérer uniquement par des concepts abstraits, P.A. Florenski s’efforce d’ériger une philosophie « de l’idée et de la raison » (u...

Auteur

Docteur en philosophie, maître de conférences à la Faculté de philosophie de l’Université d’État du Kouban, à Krasnodar, Russie.

Laure Thibonnier-Limpek (Traducteur)

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search