Version classiqueVersion mobile

Les montesquieu après Montesquieu

 | 
François Cadilhon

Chapitre 17. Le fauteuil rouge

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’horloge du château

Vivre à Bordeaux et un temps à Agen, à Paris ou à La Brède ce fut bien l’une des incertitudes, voire un sujet de polémique, chez les Secondat au XIXe siècle et peut-être encore. Si la mémoire d’un hôtel de Montesquieu à Bordeaux entraîne presque immédiatement l’évocation de l’auteur de L’Esprit des lois, il faut pourtant rappeler que celui-ci passa l’essentiel de sa vie bordelaise dans des appartements qu’il louait et où il n’habita d’ailleurs pas forcément, en particulier le dernier, celui de l’actuelle rue Porte-Dijeaux, occupé presque symboliquement au XXIe siècle par les locaux de la librairie Mollat. Alors que la plupart des parlementaires ou des négociants fortunés menaient déjà grand train, le baron de La Brède se plaignait régulièrement de possibilités financières insuffisantes et ce que les Bordelais reconnaissaient à la veille de la Révolution comme l’hôtel de Secondat était bien celui du fils du philosophe. Dès 1801, nous avons vu que Charles-Louis, cr...

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search