Version classiqueVersion mobile

Les montesquieu après Montesquieu

 | 
François Cadilhon

Chapitre 12. L’empereur et le roi

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Retrouver sa place

Dans les notes qu’elle avait prises au cours de la Restauration, Jacqueline de Menou, baronne de Montesquieu mais pas encore tout à fait celle de La Brède, dressa un tableau des incertitudes politiques et des mœurs à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle : « Depuis 1789, en trente ans, nous avons vu tout ce qui est possible de voir en fait de gouvernement, d’abord l’ancienne monarchie sur son déclin, après la démocratie avec l’Assemblée constituante, sous la Législative une république embarrassée d’un fantôme décoré du nom de roi, l’ochlocratie avec la Convention, une république aristocratique avec le Directoire, le despotisme sous les formes républicaines au temps des Consuls, le despotisme militaire avec l’Empire, depuis le 3 mai 1814 l’essai malheureux d’une monarchie constitutionnelle et pendant les Cent-jours l’anarchie1. » La Révolution marqua en fait profondément cette épouse discrète qui avait vu mourir l’essentiel de sa famille soumise « à la fureur ...

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search