Versión clásicaVersión móvil

Les montesquieu après Montesquieu

 | 
François Cadilhon

Chapitre 8. Servir le roi

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Quatre carrières militaires

Un noble sur cinq seulement acceptait encore de servir dans l’armée au XVIIIe siècle, et néanmoins la plupart des vieilles maisons de France tenaient à conserver cet héritage qui venait enrichir le capital symbolique du lignage : « Il n’y a rien que l’honneur prescrive plus à la noblesse que de servir le prince à la guerre. C’est une profession distinguée1. » Si le philosophe l’avait bien un peu envisagée pour Jean-Baptiste, ses petits-fils s’y engagèrent résolument. Charles d’Armajan, Joseph-Cyrille et François de Montesquieu, Charles-Louis de Labrède (son nom était alors écrit ainsi) eurent l’audace de vouloir aller affronter les ennemis du roi ; cependant les quatre n’eurent pas du tout la même carrière. Le cas de Monsieur de Guichanères illustre d’abord celui des magistrats de la Cour des aides, facilement dénoncés par les intendants pour leur médiocrité et leur inutilité et dont la seule ambition « était bien de diriger leurs fils vers l’armée ». Cet ...

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2016

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search