Version classiqueVersion mobile

Les montesquieu après Montesquieu

 | 
François Cadilhon

Chapitre 7. Cultures et sociétés

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les principes de l’entregent

Lieu de prédilection des gens du monde et des gens de lettres, souvent réunis par une figure féminine, le salon était depuis longtemps une institution de la convivialité française. Au milieu du XVIIIe siècle, les salons ne se comptaient plus et la diffusion des Lumières s’opéra ainsi par le biais de cet idéal de la conversation, de la sociabilité et de la politesse. Converser c’était la principale activité des salons mais on y déjeunait aussi et on y écoutait les dernières productions musicales selon les règles assimilées et acceptées de la vie sociale. La réunion devait être amicale, spirituelle, polie, faite de contrôle de soi et du respect mutuel, mais les habitués d’un salon n’étaient pas forcément reçus le même jour pour éviter des querelles qui se limitaient parfois à une simple interprétation musicale, souvent à une conception totalement différente de l’apport philosophique. Montesquieu l’avait bien compris et allait régulièrement chez les animatri...

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search