Version classiqueVersion mobile

Les montesquieu après Montesquieu

 | 
François Cadilhon

Chapitre 3. Faire valoir

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’espace agricole

La composition des héritages, les déclarations de revenus aux autorités révolutionnaires ou les confiscations révolutionnaires permettent d’apprécier la fortune foncière des héritiers de Montesquieu et son évolution au cours de la seconde moitié du XVIIIe siècle. Dans le cas des Guichanères, propriétaires des maisons nobles de Lamothe et d’Armajan depuis le XVIe siècle, ils menaient depuis longtemps une politique systématique d’acquisitions autour de Preignac et de Barsac. Vincent profita aussi des apports de son beau-père pour acheter en 1755 les seigneuries de Luziers et de Montalier et son fils, Charles, de deux métairies supplémentaires en 1774 dont la somme de 46 500 livres correspond aux remboursements de son oncle, Jean-Baptiste, à sa mère Marie. On saisit tout de même mieux le poids économique et social local d’une famille sur un territoire relativement restreint comme le Sauternais partagé de fait entre quelques personnes qui se connaissaient toutes très bi...

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search