Version classiqueVersion mobile

Les montesquieu après Montesquieu

 | 
François Cadilhon

Chapitre 1. Le droit du sang

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En résumé

Dans ses Pensées, Montesquieu avait peut-être envisagé de réaliser sa propre notice mais, avec sa généalogie, l’ensemble resta à l’état de projet. Il fallait donc, sans doute, commencer ainsi mais les biographies de Montesquieu ne manquent pas. Sans la moindre mesure, l’auteur a préféré utiliser l’article disponible dans le Dictionnaire Montesquieu placé sur le site informatique de l’École normale supérieure de Lyon, qu’il avait tout simplement été chargé de rédiger1. Charles-Louis de Secondat (de manière rigoureuse un Charles serait plus conforme) naquit le 18 janvier 1689 au château de La Brède, issu d’une famille installée à Bordeaux au début du XVIIe siècle mais qui sut adopter les causes et les héritières du Parlement de Guyenne. Grand-père du philosophe, Jean-Baptiste-Gaston réussit ainsi l’un des plus beaux mariages de la ville en épousant la fille de Joseph Dubernet, le premier président de la Cour souveraine. Si, avec neuf enfants, l’avenir de la famille semblait a...

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search