Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Sud-Ouest, la France et l’Europe à la fin de l’Empire napoléonien

 | 
Laurent Coste

Troisième partie. Le Sud-Ouest, terrain d'action périphérique ou centre d'impulsion du retour des Bourbons ?

Le 12 mars 1814 : un événement vu par le prisme des archives de la maison de Lur Saluces

Marguerite Figeac-Monthus

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

À l’occasion du centenaire du 12 mars 1814, le publiciste, Maurice Ferrus, membre de la Société des Archives historiques de la Gironde, réalise une petite brochure dans laquelle il décrit les faits : il commence par les aspects politiques avec la mise en place de ce qu’il appelle le complot, puis centre son propos sur la proclamation de Louis XVIII et l’arrivée du duc d’Angoulême, avant de s’intéresser au séjour des soldats étrangers et de finir par les aspects mémoriels à travers de la construction d’une pyramide commémorative. N’avons-nous pas là, tous les critères qui permettent de faire du 12 mars un événement1 ? On y trouve d’abord une intensité car l’Empire est alors renversé, puis un retentissement car il y a à Bordeaux des étrangers et la ville devient pour un temps, un centre politique, et enfin des conséquences qui apparaissent par la restauration de la monarchie et la nécessité de construire une mémoire royaliste et bordelaise.

Dans Le Mémorial Bordelais du 12 mars 1819, p...

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540