Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Sud-Ouest, la France et l’Europe à la fin de l’Empire napoléonien

 | 
Laurent Coste

Deuxième partie. D'une fidélité l'autre : la fin du Grand Empire

Les municipalités françaises face au changement de régime

Laurent Coste

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

C’est dans une ville de Sa Majesté notre Roi et l’allié du vôtre, que nous avons l’honneur de recevoir votre Excellence.

C’est en ces termes que Jean-Baptiste Lynch, chevalier de la Légion d’honneur, maire de Bordeaux nommé par décret impérial du 27 mars 18091, accueillait au Pont de la Maye, au sud de la ville, le maréchal Beresford, accompagné du duc d’Angoulême, fils du comte d’Artois. S’agissait-il d’une attitude spécifique à Bordeaux ou bien de la manifestation éclatante de l’adhésion des Français à l’ancienne dynastie ? Malgré les destructions d’un certain nombre d’archives municipales en raison des deux guerres mondiales, malgré le caractère lacunaire des délibérations municipales de l’époque et notamment l’absence de signatures sur les procès-verbaux, il est possible de restituer l’attitude des édiles français face aux événements majeurs de l’automne 1813 et du printemps 1814. Les « masses de granit » mises en place par le régime ont-elles résisté à la tempête qui frappe alor...

Auteur

Professeur d’histoire moderne à l’Université Bordeaux Montaigne, s’intéresse aux élites municipales françaises sous l’Ancien Régime, la Révolution et l’Empire. Il co-anime l’axe « Élites » du Centre d’Études des Mondes Moderne et Contemporain (CEMMC) dirigé par Michel Figeac.

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540