Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Sud-Ouest, la France et l’Europe à la fin de l’Empire napoléonien

 | 
Laurent Coste

Deuxième partie. D'une fidélité l'autre : la fin du Grand Empire

Joseph Lainé et la chute du Premier Empire, 1813-1814

Munro Price

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Joseph Lainé contribua de façon remarquable à la chute du Premier Empire – et à deux reprises. Premièrement, il dénonça la politique guerrière de Napoléon et prôna la paix immédiate comme député au Corps législatif en décembre 1813. Deuxièmement, ayant en conséquence encouru la fureur de l’Empereur et revenu dans sa Gironde natale, il collabora activement à la Déclaration de Bordeaux en faveur des Bourbons en mars 1814. Il faut constater, cependant, que l’action de Lainé en 1814 n’eut pas l’importance de premier plan que celle du comte Lynch et des Chevaliers de la Foi ; sa contribution vint après, avec l’organisation de la nouvelle administration royaliste dans la ville et dans le département. Ce que je soulignerai ici, par contre, c’est l’opposition très significative et bien courageuse de Lainé à Napoléon au sein du Corps législatif l’année précédente, qui marqua une étape majeure dans l’écroulement du régime impérial.

Un personnage méconnu

Vu son importance, Lainé reste un personn...

Auteur

Professeur d’histoire moderne et contemporaine à l’Université de Bradford (Royaume-Uni).

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540