Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le concept d’élites en Europe

 | 
Laurent Coste
, 
Stéphane Minvielle
, 
François-Charles Mougel

Deuxième partie. Diversité des élites européennes

Les élites en Bohême à l’époque baroque 1620-1740

Olivier Chaline

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Quel usage peut-on faire de la notion d’élites pour les anciens pays de la Couronne de Bohême ? La notion d’élites est d’un usage récent et somme toute encore limité dans l’historiographie tchèque. Elle a, d’abord, été appliquée à la période contemporaine, surtout pour le xixe siècle1 et, à l’évidence, par capillarité avec l’historiographie française. La notion a reçu, en quelque sorte, droit de cité et elle est désormais présente dans les travaux d’historiens tchèques modernistes, même si ceux-ci en font usage parmi d’autres catégories2. En quel sens l’utiliser ici ? Celui d’élites politiques et sociales ou socio-économiques, donc dans un sens proche de celui qu’en a donné Guy Chaussinand-Nogaret. Cela revient à envisager les élites des pays de la Couronne de Bohême, en fonction d’un cadre politique3. Mais il est à noter que la notion d’élite pourrait être définie en fonction, non plus d’un État ou d’un territoire, mais d’un groupe social, quel qu’il soit, en examinant ses hiérarch...

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540