Versión clásicaVersión móvil
OpenEdition Books

Le concept d’élites en Europe

 | 
Laurent Coste
, 
Stéphane Minvielle
, 
François-Charles Mougel

Deuxième partie. Diversité des élites européennes

Les élites britanniques sont-elles exportables dans l’Empire ?

Philippe Chassaigne

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Peut-on ranger au nombre des objets d’exportation, au même titre que les cotonnades du Lancashire ou le modèle de Westminster, sinon les « élites » elles-mêmes, du moins le modèle élitaire britannique ? Nous nous placerons dans le cadre chronologique du xixe siècle, qui voit l’apogée effective de l’Empire britannique, et dans le cadre géographique des white settlements, et plus précisément du Canada et de l’Australie – la situation sud-africaine étant différente du fait du poids de l’élément afrikaner –, où la transposition du modèle social britannique pourrait passer pour être la plus complète. On pourra prendre comme définition des élites celle, classique mais opératoire, que proposaient Claire Laux, François-Joseph Ruggiu et Pierre Singaravélou1 : ceux qui ont la maîtrise des diverses formes (locales, nationales) du pouvoir et la reconnaissance qui va avec. En Grande-Bretagne, le xixe siècle voit les élites traditionnelles (c’est-à-dire rurales : la landed aristocracy) conserver ...

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2014

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540