Version classiqueVersion mobile

Le concept d’élites en Europe

 | 
Laurent Coste
, 
Stéphane Minvielle
, 
François-Charles Mougel

Deuxième partie. Diversité des élites européennes

Les « comtes sidérurgiques » de Biscaye. Oligarchie provinciale, élite industrielle et bancaire nationale (1876-1923)

Alexandre Fernandez

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

C’est dans un article pour le périodique El Liberal du 1er janvier 1924 que Miguel de Unamuno employa l’expression « condes siderurgicos ». Dans un développement où il rappelait à quel point la révolution industrielle avait transformé la Biscaye et combien les industriels étaient à l’origine et de l’agitation ouvrière et du socialisme prolétarien et de la « ploutocratie », il ne s’agissait pas là de métaphore1. Comme l’a écrit Manuel Tuñón de Lara, « l’anoblissement de toutes les familles de la grande bourgeoisie ascendante à la fin du xixe siècle et au début du xxe siècle est probablement le fait sociologique saillant de cette époque en Espagne2 ». Il ne faut voir dans cet anoblissement nulle « trahison de la bourgeoisie » au sens où l’entendait Fernand Braudel. Si, sans doute, on peut voir dans les anoblissements du tournant du siècle un renouvellement de l’ancienne alliance de la Couronne de Castille avec les élites biscayennes, on ne saurait réduire ces opérations à une forme de...

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search