Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le concept d’élites en Europe

 | 
Laurent Coste
, 
Stéphane Minvielle
, 
François-Charles Mougel

Deuxième partie. Diversité des élites européennes

La fin de l’Ancien Régime en Espagne (des années 1780 aux années 1840) : une crise des élites ?

Jean-Philippe Luis

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La vieille théorie des élites élaborée il y a plus d’un siècle par la sociologie italienne fait-elle encore partie des instruments analytiques, voire heuristiques, susceptibles d’aider l’historien à comprendre un moment historique charnière aussi complexe que celui de la fin de l’Ancien Régime et de l’avènement des régimes libéraux en Europe ? Débarrassée de certains de leurs postulats, en particulier d’une position antidémocratique de fond fortement marquée par le contexte de leur époque, les théories de Vilfredo Pareto et de Gaetano Mosca reposent sur une vision de l’évolution historique fondée sur la notion de circulation des élites1. Les grands changements historiques seraient, d’après eux, à penser en termes de crise des élites. On connaît la célèbre affirmation de Pareto : « Les aristocraties ne durent pas. Quelles qu’en soient les causes, il est incontestable qu’elles disparaissent à partir d’un certain temps. L’histoire est un cimetière des aristocraties2. » D’après ces aute...

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540