Version classiqueVersion mobile

Les parlements et les Lumières

 | 
Olivier Chaline

Conclusion

William Doyle

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au moment où, il y a un demi-siècle à peu près, je commençais mes recherches sur la magistrature pré-révolutionnaire en France, j’avais une conception très nette de ce que je voulais faire. Je me proposais d’étudier les parlementaires de Toulouse dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle. L’intérêt de ce sujet venait de l’affaire Calas. Peu auparavant, David D. Bien avait écrit un petit livre qui jetait une lumière toute neuve sur cette cause à la fois célèbre et (comme il l’avait amplement démontré) mal connue1. Mais il n’avait pas donné beaucoup d’attention aux magistrats dont les jugements avaient condamné à mort l’infortuné Calas. Je voulais approfondir l’identité de ces magistrats et rechercher comment les circonstances de leur vie avaient pu influer sur les décisions qui firent leur notoriété.

Or, il se trouve que, finalement, je ne suis jamais arrivé à travailler sur Toulouse. En répondant à une enquête préliminaire, Jacques Godechot, alors Doyen de la Faculté des Lettres de To...

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search