Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les parlements et les Lumières

 | 
Olivier Chaline

L’activité judiciaire : les Lumières oubliées ?

Les avocats défenseurs des Lumières et de la liberté ? Problèmes d’analyse autour des factums

Hervé Leuwers

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le mémoire judiciaire imprimé n’est aucunement une spécificité du XVIIIe siècle ; sa diffusion accompagne le développement et la démocratisation de l’imprimerie, et son âge d’or est sans doute autant à rechercher dans la France du XIXe siècle que dans celle des Lumières. Pourtant, ces dernières années, c’est essentiellement aux factums du dernier siècle de l’Ancien Régime que les historiens ont porté intérêt, reliant souvent leur essor à celui de l’opinion publique, interrogeant leur histoire au prisme du débat sur les origines de la Révolution française1. Il est vrai que les factums des Lumières peuvent revêtir, plus qu’aux siècles précédents, un véritable enjeu politique ; dès la fin du XIXe siècle, d’ailleurs, certains auteurs ont clairement mis en évidence cette nouvelle dimension2. Pour autant, le regard prioritairement porté sur le seul XVIIIe siècle, et l’insistance sur le lien entre mémoire judiciaire et vie politique n’est pas sans poser problème… Ne risquent-ils pas de fau...

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540