Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les parlements et les Lumières

 | 
Olivier Chaline

Table des matières

Olivier Chaline

Remerciements

Olivier Chaline

Introduction

Première partie. Les gens de justice face aux idées nouvelles : entre attrait et vigilance

Définitions

Caroline Le Mao

Les parlements du XVIIIe siècle : regards de lexicographes

À la recherche des parlements d’Ancien Régime
Élaboration d’un corpus
Réflexions méthodologiques et précautions d’usage
Qu’est-ce qu’un parlement au XVIIIe siècle ?
Un parlement, quel parlement ?
Un parlement, pour quoi faire ? Les fonctions parlementaires
Une vision apolitique ? Les débats parlementaires dans les dictionnaires et encyclopédies
Une vision policée de la réalité parlementaire ?
La question des origines et sa signification

La vigilance des magistrats

Reynald Abad

Guillaume-François Joly de Fleury, procureur général au parlement de Paris, face au cas Voltaire

Premier acte : les Lettres philosophiques (1734-1735)
Second acte : le Mahomet (1742)
Christian Albertan

Le parlement de Paris et l’Encyclopédie (1752-1759)

La guerre secrète
La suspension de l’Encyclopédie
L’action du Parlement
La suppression du privilège de l’Encyclopédie
L’arrêt suspensif du 6 février 1759
La suppression du privilège
Entre répression et modération
La sévérité des discours
La modération du Parlement

Choix, adhésions et sélections

Maurice Gresset

Le parlement de Besançon et les Lumières

Un Parlement réfractaire aux idées nouvelles
Une image à nuancer
Un philosophe inconnu : Morel de Thurey (1734-1788)
Gauthier Aubert

Moderne et conservateur à la fois ? Le parlement de Bretagne et les Lumières

Figures
Sociabilités
L’institution
Olivier Chaline

Quelles Lumières ? Les choix des parlementaires normands

La bonne police du ressort et les Lumières
La paisible force des traditions
La clarté changeante des Lumières

Deuxième partie. Les formes de l’adhésion

Lectures et goûts

Julien Niger

Miromesnil et la librairie de Rouen

Miromesnil au cœur du circuit du livre
Des attributions aux contours flous
D’importants pouvoirs en matière de librairie
Protection des intérêts de la province de Normandie
Comment aider un nouveau « littérateur » ?
Démarrer l’ouvrage
Élaborer le livre
Vendre l’œuvre finie
La coutume de Normandie et les origines de la monarchie française
Une œuvre à la recherche des origines du droit français : Les Loix recueillies par Littleton
L’érudition au service de la monarchie
La modération entre parlements et monarchie
Conclusion

Le droit

Jean-Louis Thireau

La coutume au temps des Lumières

La coutume, un droit sclérosé
Un texte immuable
L’impossible réformation des coutumes
La doctrine coutumière : une source féconde
L’œuvre unificatrice de la doctrine coutumière
Le discrédit des coutumes provinciales

L’activité judiciaire : les Lumières oubliées ?

Hervé Leuwers

Les avocats défenseurs des Lumières et de la liberté ? Problèmes d’analyse autour des factums

Le mémoire judiciaire et le tribunal de l’opinion
Mémoire judiciaire et combat politique
L’avocat et la cause de la liberté

Troisième partie. Quel ordre du monde ?

Un modèle anglais ?

Jean-Pierre Poussou

Montesquieu et la constitution anglaise : un idéal-type et les réalités britanniques

« Il y a une nation… qui a pour objet direct de sa constitution la liberté politique »
La volonté de dresser, à partir de l’exemple anglais, un modèle idéal
La limitation de chaque pouvoir assure la liberté
Une théorisation des pratiques constitutionnelles anglaises
Les réalités de la pratique constitutionnelle anglaise
Le fruit de l’histoire et des expériences
La transformation en modèle théorique des rapports de force et de leurs résultats
Limites et fragilité du système institutionnel anglais
Conclusion

L’État, vecteur des Lumières

Clarisse Coulomb

Le parlement du Dauphiné et la tentation de l’absolutisme éclairé

Introduction
Montesquieu ou le prince éclairé par ses magistrats
Résister au despote, conseiller le roi
Le coup Maupeou ou de la nécessité de conserver les corps intermédiaires
La fin des corps intermédiaires
Voltaire : le pouvoir au service des Lumières
Servan ou le magistrat philosophe
L’appel à Louis XV
Déconvenues philosophiques
La physiocratie ou le roi, législateur naturel
Un soutien sans faille à la politique royale
Le roi despote légal
L’échec de la représentation des propriétaires

Les magistrats et l’engagement politique

Michel Figeac

Du service de Thémis aux tentations révolutionnaires : réflexions sur les risques d’un cheminement intellectuel

Biographies croisées d’une génération perdue
Une même position sociale au sommet de la société d’Ancien Régime
Une même formation inspirée par les Lumières
Un même attrait pour l’action politique
Les mystères d’une conversion à la Révolution
Une tradition familiale d’opposition
Le poids de l’ambition personnelle
Les Lumières encore et toujours : serait-ce la faute à Rousseau ?
Comment les enfants de Thémis jouèrent la partition des Lumières en révolution
Plusieurs conceptions des droits de l’homme
Refonder la justice sur les principes des Lumières
Régénérer la Nation
William Doyle

Conclusion