Version classiqueVersion mobile

Hommes et gens du roi

 | 
Caroline Le Mao

Troisième partie. Hommes et gens du roi au travail

11. La Chalotais : de la cause de la nation à une fortune personnelle

Alain J. Lemaître

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le procès politique intenté en France en 1761 aux jésuites prend une ampleur nouvelle lorsque Henri Philippe de Chauvelin, conseiller au parlement de Paris, lance une violente attaque contre leurs statuts, accusés d’être contraires aux lois du royaume1. Cette intervention amène les magistrats à demander à la Compagnie de Jésus de déposer ses constitutions au greffe du parlement de Paris, pour que le parquet, c’est-à-dire les gens du roi, puisse les examiner afin de rendre leur rapport dans les délais les plus brefs.

Début juillet, malgré la prudence des conclusions rendues par l’avocat général au parlement de Paris, Joly de Fleury, les chambres décident immédiatement de transmettre l’affaire à une commission composée de manière quasi exclusive d’adversaires déclarés de la Compagnie de Jésus. Leur rapport, sans surprise, conclut à la dangerosité des jésuites. Face à eux, le pouvoir royal et le gouvernement, à l’exception, en particulier, de Lamoignon, cherchent à concilier les intérêt...

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search