Version classiqueVersion mobile

Hommes et gens du roi

 | 
Caroline Le Mao

Troisième partie. Hommes et gens du roi au travail

9. Un procureur général et ses réseaux au tournant des XVIe et XVIIe siècles : Jacques Desaigues

Laurent Coste

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 1614, le clerc de ville de Bordeaux Jean Darnal notait son émoi devant l’élection, sans précédent à son avis, des trois jurats au sein de la parenté du procureur général au parlement. Ils étaient, écrit-il, « tous trois de la mayson de feu M. le procureur général des Aigues : M. Guychanère avoict espousé une cousine germaine de M. Claveau et de M. le procureur général ; M. de France, la tante de M. le procureur général1 ». Si, les années antérieures, ce précieux registre, mémoire de l’officier chargé de conserver les archives de la ville, s’était fait l’écho de tensions entre le parlement et la maison commune, c’était la première fois qu’une telle parenté était ainsi dénoncée. Cette accusation reposant sur une condamnation des liens de parenté, il s’agira, dans un premier temps, de reconstituer la généalogie du procureur général, puis d’identifier ses réseaux et de considérer la manière dont ces liens familiaux ont pu permettre une immixtion dans les affaires de l’hôtel de ville ...

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search