Version classiqueVersion mobile

Hommes et gens du roi

 | 
Caroline Le Mao

Deuxième partie. Faire carrière

5. Les avocats du roi au parlement de Paris (deuxième moitié du XVIe siècle-début du XVIIe siècle)

Marie Houllemare

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les avocats du roi, ou avocats généraux, sont, comme le procureur du roi, membres du parquet. Au nombre de deux, l’un clerc, l’autre lai, ils sont nommés eux aussi par le monarque. À ce titre, de même que les premiers présidents de la cour souveraine, ils sont bien des « gens du roi », représentants de la monarchie dans le parlement. Dans ses Treze livres de Parlemens, Bernard de La Roche-Flavin les définit plus précisément comme des adjoints du procureur général :

sur la diversité & grand nombre d’affaires très importans, qui naissoyent & se presentoyent de jour à autre, nos Roys furent occasionnés d’establir & créer aux premiers Parlements deux Advocats Generaux ; par l’advis & consultation desquels le Procureur General exerceoit sa charge1.

Comme le procureur du roi, ils doivent « estre neutres, & comme tiercelets des juges, exempts de faveur ou haine2 ». Plus précisément, ils sont des orateurs qui prennent la parole pour le procureur général, après les plaidoyers des avocats des p...

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search