Version classiqueVersion mobile

Hommes et gens du roi

 | 
Caroline Le Mao

Première partie. Au service du roi

2. La lutte de Gilles-Paul Vernimmen contre l’université de Douai, mission d’un homme du roi ou combat d’un homme ?

Sarah Castelain

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Le roi ne plaide point en son nom, il agit par son procureur général »1. Cette attribution exclusive de chefs du parquet près les parlements est le fruit d’une évolution ; primitivement choisis parmi les meilleurs procureurs des juridictions royales – et en conséquence employés concurremment avec les particuliers –, le statut des procureurs généraux est réformé par une ordonnance de 1303 qui prévoit que désormais, ils agissent exclusivement pour le compte du roi2. À compter de ce moment, le procureur général devient, comme l’affirme Ferrière, « l’homme du roi3 ». Cet auteur est rejoint par Guyot qui écrit : « on n’entend communément par gens du roi, que ceux qui se sont chargés des intérêts du roi et du ministère public dans un siège royal, tels que les avocats et procureurs généraux dans les cours souveraines4 » et précise, au sujet du procureur général, qu’il est l’officier « qui a soin des intérêts du roi et du public dans l’étendue du ressort d’une cour souveraine5 ». Car il e...

Auteur

Centre d’Histoire Judiciaire, Université Lille II

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search