Version classiqueVersion mobile

Noblesse française et noblesse polonaise

 | 
Michel Figeac
, 
Jaroslaw Dumanowski

Chapitre II - Pouvoirs et idéologies

Des mots à la mode... Un discours nobiliaire à la fin du règne de Louis XIV

François-Joseph Ruggiu

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’analyse présentée ici part de l’idée que la noblesse à l’époque moderne peut ne pas être comprise seulement comme un groupe social dont l’historien aurait pour mission de décrire la manière dont les membres s’inséraient politiquement, économiquement ou culturellement dans la société de l’époque moderne. La noblesse constitue aussi un mode de relation entre les hommes et être ou ne pas être noble inscrit les individus dans l’un des nombreux rapports de domination qui structuraient la société d’Ancien Régime et qui donnaient à une minorité un ascendant protéiforme sur une majorité. Le pouvoir du maître sur l’apprenti ou sur l’ouvrier, le pouvoir du chef de feu sur ses dépendants, ou le pouvoir de l’homme sur la femme ressortissent, entre autres, de cette même définition.

Ces rapports évoluent dans le temps et ils doivent en permanence s’adapter aux changements des conditions socio-économiques et culturelles du monde social dont ils sont partie prenante. Ils doivent également être san...

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search