Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les nouveaux loisirs sportifs en montagne

 | 
Josy Dienot
, 
Didier Theiller

Avant-Propos

Texte intégral

1Engendré par la civilisation urbaine et industrielle, le loisir moderne se transforme avec elle et s'il y a aujourd'hui unanimité pour constater les changements qui animent les pratiques de loisirs, il est plus difficile de démontrer et d'expliquer comment et pourquoi les aspirations et les comportements vis-à-vis du temps libre et des usages de l'espace dans ce temps libre ont si profondément changé depuis quelques années.

2La place croissante et valorisée du sport et plus particulièrement du loisir sportif, les enjeux et les stratégies socio-économiques, idéologiques et politiques dont il est l'objet, sont souvent présentés comme paradoxaux en ce temps de "crise" et bien des discours justifient la dynamique actuelle de leur production par la recherche de compensations face aux incertitudes économiques.

3Les comportements de loisirs et leur évolution sont également expliqués par une mise en perspective du phénomène de consommation. Les besoins et satisfactions des consommateurs seraient des forces productives, rationalisées comme les autres. Pour comprendre l'évolution et la signification des comportements il suffirait de les étudier au travers de l'évolution du système de production/distribution.

4Cette approche conduit à considérer que les pratiques de loisir évoluent lentement.... et à "auto-justifier" la consommation des nouveaux produits (Raynouard, 1989). Ainsi par exemple les "sociostyles" tendent à définir des comportements dominants en partant de l'analyse d'un système de consommation qui possède son propre code de communication, la communication étant elle-même argument de vente !

5Nous proposons une autre approche qui considère que les pratiques de loisir sont aujourd'hui un champ privilégié pour observer la production de nouveaux processus identitaires et de nouveaux rapports Société / Espace, plus valorisants et plus porteurs de sens.

6Les années quatre-vingt ont été marquées par un double phénomène : l'apparition et le développement rapide de "nouvelles" pratiques sportives de pleine nature, et la prise de conscience, avec la naissance du mouvement écologique, que l'espace naturel était porteur de sens et d'identité mais était aussi un "bien" fragile. Aujourd'hui plus d'un million de personnes investissent chaque année, à des titres divers, la "nature" par des pratiques sportives variées : eaux vives, escalade, vélo tout terrain, vol libre... On compte pour la seule montagne une vingtaine d'activités au moins à caractère sportif.

7Si l'on admet que la pratique sportive est l'un des témoins de la grande rupture que la société contemporaine a engagée avec la société traditionnelle, la caractéristique essentielle de cette scission est constituée alors par la promotion de l'attention à soi dans un processus d'atomisation et d'autonomisation des individus (Vigarello, 1985). "L'hédonisme irrépressible" (Maffesoli, 1993) en train de perdurer dans ces pratiques de loisirs sportifs, expliquerait en grande partie les tendances et les logiques à l'œuvre dans les formes actuelles d'intégration sociale.

8L'intérêt particulier des pratiques sportives de pleine nature est de proposer en même temps :

  • un espace initiatique purifiant capable d'enseigner les vertus de l'effort et de la discipline ;
  • un refuge privilégié propice à l'épanouissement personnel grâce à des stratégies de jouissance originale ;
  • une promesse d'aventure modulable dans un milieu relativement incertain avec des possibilités extrêmement diversifiées d'investissement qui assurent son succès populaire.
  • 1 irsam (Institut de recherche sur les sociétés et l'aménagement) - s.e.t. (Société - Environnement - (...)

9Les résultats des travaux que nous présentons ici sont l'aboutissement de plusieurs années de réflexion, au sein du crissa, pôle de recherche de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour1, sur l'évolution des comportements sportifs et de loisirs des citadins et les usages socio-spatiaux de la montagne.

  • 2 Le deustsport / loisirs / tourisme" (créé en 1984 - formation à Bac + 2 ans) et le d.u. "Economi (...)

10Cette réflexion s'est également trouvée confortée par notre implication dans une formation universitaire professionnelle (deust2 "gestion, administration, animation des structures de sports / loisirs / tourisme") nécessitant des relations nombreuses, variées et régulières avec les professionnels de ces secteurs d'activités. Les stages en entreprises de nos étudiants (plus d'une centaine chaque année) et la soutenance de leurs mémoires de stage devant ces mêmes professionnels, la formation en alternance de notre 3e année (6 mois de formation au sein d'une entreprise) ont été maintes fois l'occasion de confronter nos réflexions théoriques aux réalité d'un "terrain" souvent complexe et disparate.

  • 3 grif : Groupe de Recherche et d'Inovation sur la Formation / Emploi,

11Les résultats de cette recherche s'appuient enfin sur les travaux du grif3, groupe informel regroupant institutionnels, professionnels et universitaires impliqués à des niveaux divers dans le secteur des sports / loisirs / tourisme, au niveau du département des Pyrénées-Atlantiques. Ce groupe privilégie plus particulièrement une réflexion sur la problématique de "l'Adéquation Formation/emploi".

12Une enquête lourde réalisée sur "les nouveaux loisirs sportifs de Montagne" permet d'apporter un éclairage complémentaire sur les usages spatiaux et sociaux de la montagne, sur la place valorisante et valorisée des pratiques sportives de pleine nature dont il s'agit de voir s'ils sont les prémices possibles d'un changement profond ou bien les seules manifestations d'une mode éphémère...

13Cet ouvrage s'adresse à tous ceux qui, à des niveaux divers (enseignants, étudiants, professionnels, institutionnels...), trouvent quelque intérêt à comprendre l'évolution de notre société et plus particulièrement celle de ce domaine si complexe mais si riche d'enseignements, qu'est celui du sport / loisir / tourisme.

Notes

1 irsam (Institut de recherche sur les sociétés et l'aménagement) - s.e.t. (Société - Environnement - Territoire), Unité Mixte de recherche 5603.

2 Le deustsport / loisirs / tourisme" (créé en 1984 - formation à Bac + 2 ans) et le d.u. "Economie, gestion, des structures de sports/Loisirs/Tourisme" (1989 - Bac + 3 ans - formation en alternance) accueillent des promotions de 25 étudiants et les forment à la gestion, management, marketing et animation des structures de sport / loisirs / tourisme.

3 grif : Groupe de Recherche et d'Inovation sur la Formation / Emploi,

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 1999

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540