Version classiqueVersion mobile

Sport de haut niveau en régionalisation(s)

 | 
Francis Le Dû
, 
Martine Reneaud

Conclusion

Le sport de haut niveau en région, un chantier évolutif

Francis Le Dû et Martine Reneaud

Texte intégral

1Les politiques localisées d'excellence sportive avaient deux objectifs majeurs : procéder de fait à une nouvelle répartition des compétences entre l'État et les collectivités locales en sauvegardant la fonction de médiation de l'administration d'État. L'étude réalisée en Aquitaine révèle que le mouvement de simple déconcentration déclenché par cette réforme produit des effets bien au-delà des intentions initiales.

2D'une part ce processus contribue à l'affaiblissement de la fonction de médiation centrale de l'administration d'État, d'autre part il participe à la construction d'un nouvel espace public où s'affrontent des logiques de gouvernement local en rupture avec la politique nationale.

La mise en cause du modèle de médiation centrée sur l'État

3Le mouvement de décentralisation de l'excellence sportive en Aquitaine ne parvient pas à conforter la fonction d'intégration des politiques sectorielles. À l'échelon régional deux logiques de mise en cohérence locale de l'action publique s'affrontent : l'une fondée sur une légitimité de type techno-bureaucratique, l'autre sur la légitimité politique.

4Cet affrontement prend la forme d'une concurrence selon des modalités différentes mises en œuvre par les élus politiques qui se succèdent à la tête de la région : les objectifs diffèrent selon la personnalité de l'élu. Le fractionnement de l'agenda politique laisse émerger des politiques locales conduites par les élus régionaux qui affirment de plus en plus clairement leur nouveau rôle de producteurs de politiques publiques. Pour le conseil régional, le sport devient une ressource identitaire qui lui permet de s'engager dans une « politique d'ambassade » ; il récupère ainsi des outils pour se forger une identité sportive territoriale en partie contre ou avec la politique sectorielle centrale. Le grand club sportif local (exemple des Girondins de Bordeaux) participe à la constitution d'une identité et d'un sentiment d'appartenance régionale.

5La situation d'intégration nationale de l'excellence sportive qui prévalait avant 1982 est contrebalancée par l'émergence d'un référentiel modernisateur de développement économique local qui structure le discours politique local et détermine la pratique des élites locales. (« Le challenge Bordeaux Aquitaine avec l'équipe qui gagne, les Girondins Football club »).

6Le sport est mis au service de cette mesure de développement économique ; l'irruption de la collectivité régionale dans le champ de la politique publique de l'excellence sportive modifie les règles fondamentales du jeu politique local.

La construction d'un nouvel espace public

7L'improbable décentralisation sportive selon une logique sectorielle laisse inachevée la production sportive territoriale correspondant à ce processus descendant ; elle provoque des effets politiques sur la logique d'action des différents acteurs. L'analyse empirique des pratiques nées de cette décentralisation de l'excellence sportive en Aquitaine doit être attentive à ne pas isoler les différents acteurs et prendre en compte les quatre échelons territoriaux. La multiplication des acteurs territoriaux suscite une complexification des procédures et une superposition des lieux de médiation. Le champ d'autonomie que revendique chaque collectivité est à géométrie variable et s'inscrit dans des relations intergouvernementales qui lient la commune, le département, la région et l'État dans de nouvelles solidarités. En multipliant les occasions d'échanges et de coopération, les politiques sportives localisées créent un espace d'apprentissage institutionnel où s'échangent les règles du jeu en termes de coopération ou de concurrence. L'exemple des commissions régionales du sport de haut niveau qui se mettent en place à partir de l'année 1984 marque bien cette volonté de distinction de la part des acteurs régionaux qui labellisent leur propre dispositif.

8La réalisation des grands équipements structurants sur la communauté urbaine de Bordeaux (vélodrome, stade Lescure, centre de formation du Haillan) illustre l'emboîtement des collectivités territoriales à l'occasion des modalités de plurifinancement de ces opérations d'investissement. Le processus engagé n'est pas exempt de conflits, chaque acteur cherchant à tirer à son profit les bénéfices politiques de ces opérations de prestige. Les logiques d'acteurs s'entrecroisent, les dispositifs se superposent malgré les injonctions ministérielles visant à la clarification.

9La détermination du public relevant de l'excellence sportive devient une construction sociale des acteurs. La métaphore théâtrale est sur ce point intéressante, chaque dispositif est en attente de son public et lui confère un rôle.

  • le sportif de haut niveau est-il celui dont le nom figure sur une liste réglementaire ?
    Il s'agit là d'une décision administrative.

  • le sportif de haut niveau est-il celui qui est un citoyen de la région Aquitaine ?
    Il s'agit là d'une définition géographique et politique.

  • le sportif de haut niveau est-il chargé de représenter un territoire national ou régional ?
    L'assujettissement devient médiatique et le sportif est porteur d'un message.

  • le sportif de haut niveau est-il inscrit dans une filière ?
    L'avenir est le résultat compétitif ; la réalité prend alors un caractère prophétique.

Le référentiel -
Les dispositifs
[

Dominance
institutionnelle

Public

Logique d’action

Symbolique

Centre permanent haut niveau
(CPEFHN)

MJS
CREPS

espoirs sportifs "en devenir"

logique sectorielle nationale

olympisme

Section sportive lycée, collège

MEN

sportifs de "bon niveau" inscrits dans un établissement

Logique d'établissement

Vertus éducatives au service du sport

"Club" Olympique Aquitain

Conseil régional

sportifs inscrits dans des sélections internationales ressortissants d'Aquitaine

logique politique et médiatique

politique d'ambassade de la région

Club d'affiliation Ligue

Fédération sportive unisport

licenciés fédéraux

logique de sélection sportive et de filière

valeurs éternelles du sport

10La signification des politiques localisées d'excellence sportive s'élabore dans une proximité avec l'État qui a le pouvoir de « dire » le sport de haut niveau et de consacrer le champion à l'occasion des grandes échéances internationales. Seul l'avenir indiquera si ces nouvelles actions localisées trouveront auprès des collectivités territoriales les relais techniques et financiers nécessaires à leur perpétuation, au moment où le centre a intérêt au processus de décentralisation. L'État et ses alliés fédéraux vont-ils reprendre un rôle de médiation et/ou de contrôle ou seront-ils des acteurs parmi d'autres ?

Le sport de haut niveau en Aquitaine : de la façade à l'aménagement intérieur...

11Dans le mouvement général de recomposition des intérêts et des actions - où s'entremêlent régionalisation et régionalisme-, l'Aquitaine, terre traditionnellement fertile en licenciés sportifs, mais aussi en cadres techniques et dirigeants d'envergure nationale, dispose d'incontestables atouts, dont deux sont cités en exemple par l'ensemble des acteurs.

    • 1 Thoenig Jean-Claude. L'analyse des politiques publiques. In Traité de Science politique. Sous la di (...)

    Elle a bâti une façade séduisante à partir des fondations progressivement cimentées par la concertation et, surtout, par des mises en œuvre inter-institutionnelles facilitées par l'activation des « réseaux discrets de camaraderie1 ».

  • S'agissant de la préparation des sportifs, l'assemblage CREPS- établissements scolaires-Campus constitue la pièce-maîtresse d'une charpente de plus en plus solide et étendue.

  • 2 Padioleau Jean-Gérard. L'aménagement du territoire et le design institutionnel. In Le renouveau de (...)
  • 3 Callède Jean-Paul. L'environnement du sportif de haut niveau. Transformations et désajustements. In(...)

12Il reste à poursuivre l'aménagement intérieur de l'édifice et son « design institutionnel2 » en prenant en considération l'action éventuelle des collectivités publiques de niveau infra-régional, mais aussi celle des universités et des clubs d'affiliation des sportifs de haut niveau aquitains, de façon à limiter, voire inverser le double processus de désocialisation3 et de dé-localisation auquel ils sont exposés. Dans une telle perspective, l'engagement authentique et permanent des entreprises privées revêt une importance décisive.

13Le chantier continue donc à être ouvert aux inventeurs de formes d'intervention sur mesure.

14Par ailleurs, si les voies de la coopération sont multiples, d'autres, au moins aussi nombreuses, sont à défricher, comme le montrent les investigations réalisées dans le cadre de cet ouvrage. Ce n'est pas le moindre mérite du programme de recherche Sport de la Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine que d'avoir fourni à ses auteurs l'occasion de commencer à explorer celles des régionalisations du sport de haut niveau en pratiquant... les décloisonnements.

Notes

1 Thoenig Jean-Claude. L'analyse des politiques publiques. In Traité de Science politique. Sous la direction de Madeleine Grawitz et Jean Leca. Paris : PUF, 1985. p. 1-65. p. 48.

2 Padioleau Jean-Gérard. L'aménagement du territoire et le design institutionnel. In Le renouveau de l'aménagement du territoire en France et en Europe. Sous la direction de Jean-Claude Némery. Paris : DATAR/Économica, 1994. p. 239-248.

3 Callède Jean-Paul. L'environnement du sportif de haut niveau. Transformations et désajustements. In Le sport...à corps perdu. Revue Sociologie Santé, no 7, 1992, p. 89-120. Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine.

Auteurs

Maître de conférences en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS)1

Faculté des Sciences du Sport et de l'Éducation Physique. Université Victor Segalen Bordeaux 2. Laboratoire Vie Sportive Locale (UPRES 498 Vie sportive, tradition, innovation, intervention).

. Diplôme d'Études Approfondies Collectivités locales (Gouvernement local et Administration locale) de l'Institut d'Études Politiques de Bordeaux.

© Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 1998

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search